"Théorie de la justice" de J. Rawls Fiche de lecture by Booker

"Théorie de la justice" de J. Rawls
Fiche de lecture de l'ouvrage "Théorie de la justice" de John Rawls dans lequel l'auteur propose une conception de la justice qui permet de dépasser les écoles institutionnalisées, notamment l'utilitarisme.
№ 29953 | 10,830 mots | 0 sources | 2013
Publié le août 15, 2013 in Anthropologie , Philosophie , Sciences Politiques
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Cette fiche de lecture se propose de parcourir l'ensemble du livre de John Rawls en le balisant à chaque paragraphe, d'une note sur le contenu de ce dernier. En dernier ressort, l'ensemble de la pensée de John Rawls se retrouve à travers ce cheminement "encadré".

En matière de règle de gouvernement politique et social, le Juste doit primer sur le Bien compris comme ensemble de valeurs collectives. Autrement dit, c'est la justice dans la répartition des avantages et des charges de chacun qui doit définir les principes de la coopération sociale entre les individus d'un pays, et non les valeurs religieuses, philosophiques, ou de quelque nature spirituelle que ce soit (rupture avec la pensée issue d'Aristote). Dans le même sens, l'horizon de la philosophie politique de John Rawls est centré sur la personne individualisée, et non sur une collectivité indistincte de personnes (rupture avec les pensées utilitaristes ou marxistes). Plus précisément, il s'agit, dans la ligne de Kant, de favoriser l'acquisition des deux qualités « morales » nécessaires à une vie en société conciliant l'autonomie individuelle et la coopération sociale : une conception personnalisée du Bien permettant à chacun de donner un sens à son existence ; une conception individualisée du Juste, permettant à chacun d'accepter l'idée de l'existence des autres conceptions du Bien, et d'ajuster ses propres conceptions en conséquence, afin de favoriser la coopération sociale.

Extrait du document:

Nous établissons un calendrier de vie et organisons nos activités selon une suite temporelle. C'est ainsi que l'ensemble de désir relié les uns aux autres peut être satisfait de façon efficace. Les désirs qui tendent à nuire à d'autres fins ou qui sapent la possibilité d'autres activités sont éliminés, tandis que ceux qui sont satisfaisants en eux-mêmes et qui favorisent en même temps d'autres buts sont encouragés. Un projet est donc constitué de sous-projets qui forment une hiérarchie satisfaisante et ses caractères généraux expriment les intérêts les plus permanents qui se complètent les uns les autres. Seules les grandes lignes du projet sont connues, les décisions concernant les sous-projets sont prises au fur et à mesure. Il faut ensuite faire appel à un principe rationnel (économie des moyens ou sélection de moyens assurant le maximum de réussite).
  • Fiche de lecture de l'œuvre « Débat sur la justice politique », de Jürgen Habermas et John Rawls dans laquelle ces deux philosophes opposent leurs théories sur la justice politique.
    № 23946 | 3,255 mots | 0 sources | 2011 | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation de droit administratif sur les réformes légales et les aménagements jurisprudentiels qui visent à améliorer l'efficacité de la justice. Sont aussi étudiés les failles de la justice et les moyens de les enrayer.
    № 562 | 2,380 mots | 0 sources | 2006 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de la lettre d'Emile Zola intitulée "J'accuse" publiée pour le Président de la République Felix Faure afin d'y dénoncer le complot militaire et politique de l'affaire Dreyfus.
    № 22370 | 2,330 mots | 5 sources | 2010 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires