Cinéma et société de 1939 à nos jours Khôlles by momobabou

Cinéma et société de 1939 à nos jours
Khôlle d'histoire qui pose la problématique suivante : en quoi le retour de la mémoire collective perçu dans le cinéma, rend-il possible un discours sur le présent et permet-il à la société de faire face à ses réalités ?
№ 13648 | 3,025 mots | 0 sources | 2010
Publié le févr. 15, 2010 in Histoire
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le sujet Cinéma et Société de 1939 à nos jours nous invite à interroger les rapports entre ces deux entités dans le mouvement de l'histoire. Le cinéma rend-il compte de la réalité de la société ou contribue-t-il à la faire oublier? Témoigne-t-il de son époque ou en détourne-il l'attention? Remplit-il une fonction pédagogique ou de distraction? Brassant des illusions et du rêve, le cinéma plonge les spectateurs dans une atmosphère irréelle et artificielle qui les détourne de leurs problèmes. Il peut néanmoins revendiquer une ambition pédagogique et certains réalisateurs comme Charlie Chaplin, Eisenstein, Rossellini, Jean Vigo ou Jean Renoir ont su utiliser son impact émotionnel pour contribuer, comme l'a dit Claude Autant-Lara à « rendre les peuples intelligents donc ingouvernables ».

Extrait du document:

A la libération, Le cinéma exprime la conscience de l'Histoire, la croyance en l'homme, la foi dans la raison et dans le progrès. Il devient romantique et populiste. L'euphorie de la libération est cependant gâchée par un certain nombre d'éléments, comme par exemple l'épuration dont très peu de films évoquent le climat détestable.
Le cinéma, comme la société, évolue d'une vision positive vers une vision pessimiste de la réalité. En 1946, aucun film ne fait la moindre allusion au départ du Général De Gaulle qui laisse la voie libre aux partisans du « régime des partis » et d'une constitution similaire à celle de la IIIe République.

Commentaires