"L'Anthropologie du point de vue pragmatique " de Kant Khôlles by Lucie D

"L'Anthropologie du point de vue pragmatique " de Kant
Khôlles portant sur un extrait "L'Anthropologie du point de vue pragmatique " de Kant (de "posséder le je" à "il se pense.") et traitant du problème du moi et de la conscience.
№ 17915 | 1,065 mots | 0 sources | 2008
Publié le juil. 18, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans cet extrait (de "posséder le je" à "il se pense.") tiré de l'Anthropologie du point de vue pragmatique de Kant. Le philosophe semble poser le problème du moi et de la conscience, qui font de l'homme un être vivant particulier capable de penser mais surtout de savoir qu'il pense. Kant montre en quoi la connaissance du « je » confère à l'homme ses caractéristiques d'être supérieur, et explique l'omniprésence du « je ». Le philosophe commence par énoncer l'idée d'une conscience unique, qui place l'homme en tant que subjectivité. Il va démontrer ensuite l'aspect omniprésent du « je », indissociable de la pensée. Il expose l'acquisition de la conscience du moi comme un savoir essentiel, créateur et libérateur, de l'identité humaine.

Extrait du document:

Nous avons donc tenté de cerner la théorie de Kant quant à la conception du moi et de la conscience. L'homme a une représentation de sa propre existence et se désigne nécessairement comme « Je ». Cette distance à lui même lui permet d'être un homme unique, qui pense et sent en tant que subjectivité. L'homme devient vraiment homme, c'est-à-dire un être au-dessus des autres êtres vivants grâce à son entendement qui lui garantit la possibilité de rationaliser le monde dans lequel il vit.

Commentaires