Le principat Khôlles

Le principat
Khôlle qui s'interroge sur la nature du principat et les moyens mis en place pour l'affirmation de ce régime institué par Auguste.
№ 11748 | 1,240 mots | 2 sources | 2009
Publié le juin 29, 2009 in Histoire , Sciences Politiques
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le modèle augustéen constitue la référence inévitable quant au régime du principat. Ce modèle se caractérise par des réformes politiques, administratives et judicaires, où Auguste opère une réorganisation générale. Il maintient les pouvoirs républicains tout en les vidant de leur contenu. La création de l'armée impériale permanente lui donne le monopole de l'instrument majeur du pouvoir. Il crée également un nouvel ordre sénatorial et un nouvel ordre équestre pour les mettre au service du nouveau régime. Il met également en place un culte impérial, qui est des honneurs rendus à son génius et à son numen.

Extrait du document:

Certains historiens pensent que le principat est dans le fond républicain. En effet, la façade du régime est républicaine. Comices, magistrats, sénat conservent leurs responsabilités, imperium, puissance tribunicienne, et auctoritas du prince font une double référence aux principes d'équité et de droit. Le principat n'ignore et ne sous estime pas le sénat, et tente de lui faire conserver sa première place dans la hiérarchie de la société. Mais la tradition républicaine se prolonge seulement en apparence puisque la faiblesse politique du sénat est réelle. Cependant, selon J-A Talbert, «le sénat continue d'être reconnu comme le symbole de la res publica», et son prestige reste considérable.
  • Dissertation portant sur les plus vieilles représentations humaines connues comme des statuettes des périodes gravettiennes et aurignaciennes.
    № 13615 | 2,560 mots | 7 sources | 2009 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de l'arrêt du Conseil d'Etat du 21 décembre 1990 portant sur la légalité externe en droit administratif.
    № 23572 | 1,650 mots | 0 sources | 2011 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation basée sur la citation "Non est enim potestas nisi a Deo" se traduisant par "il n'est pas d'autorité sans Dieu" et visant à déterminer comment il peut exister un pouvoir sans Dieu et comment un pouvoir peutl se passer de l'autorité de Dieu.
    № 18248 | 2,320 mots | 0 sources | 2009 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires