Les bidonvilles, ou la ville en décompostion Khôlles by GeorgesLemardeley

Les bidonvilles, ou la ville en décompostion
Khôlle qui traite de la rapide croissance des bidonvilles et se demande si elle représente une menace sanitaire pour l'homme et pour la ville.
№ 11395 | 1,540 mots | 0 sources | 2009
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

«Taudis, demi-taudis, super taudis, telle est la cité dans la perspective du progrès». Patrick Geddes, spécialiste d'architecture urbaine. Le bidonville, appelé également taudis ou «habitat pauvre» devient la préoccupation de tous, parce qu'il représente la ville du futur dans sa dégradation la plus poussée, et parce que sa présence devient massive, envahissante. Depuis les années 70, partout dans le Sud, les bidonvilles augmentent à un rythme plus soutenu que celui de des villes. Ainsi, les favelas de Sao Paulo représentaient à peine 1,2% de la population totale en 1973, alors qu'en 1993, elles représentent 19,8% de la population.
La rapide croissance des bidonvilles (aussi bien leur nombre que leur masse) présente t'elle une menace pour l'homme d'une part, en tant que cet habitat concentre un grand nombre de risques pour l'individu [donc dimension sociale], et pour la ville d'autre part, en tant qu'elle signifie peut-être à terme sa disparition [donc dimension purement géographique] ?

Extrait du document:

Le bidonville, à l'origine, c'est un habitat de tôles grossières aplanies et clouées sur un bâti en bois, après avoir été découpées dans les grands bidons dans lesquels on transportait des produits pétroliers, entre les deux guerres. Les premiers recensés sont ceux autour de Casablanca, dans les années 30, construits dans les anciennes carrières par les travailleurs en grand nombre attirés par les travaux du port. Ils ont abrités jusqu'à une dizaine de milliers d'habitants. Les habitants des bidonvilles recherchent donc un abri proche de leur lieu de travail, pour ne pas perdre de temps en transport et trouver une protection dans la vie en communauté constitué par ce système d'habitation. = Refuge de populations défavorisées, souvent proche d'une gare, ou d'un marché (étymologie explique ainsi localisation)

Commentaires