Louis Ferdinand Céline et son temps Khôlles

Louis Ferdinand Céline et son temps
Khôlle qui tente de montrer l'évolution de Céline dans la vie politique et littéraire de son temps.
№ 16677 | 2,800 mots | 13 sources | 2010
Publié le juin 08, 2010 in Histoire , Littérature
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Pour François Gibault, Céline est le cavalier solitaire. En effet, dans tous ses engagements Céline est indépendant, il refuse de s'enfermer dans un parti ou un groupe. Il frappe principalement par son ambiguïté, ses contradictions; il prend alors différentes images, au début figure d'humaniste, il passe plus tard pour un pionnier antisémite. Il se donne ainsi l'image d'un fou monstrueux. Céline est également l'anarchiste en société comme en littérature, il choque par sa force de dérision. Sa place dans la société est marquée principalement en trois temps, correspondant aux trois temps de son oeuvre. Comment Céline s'insère-t-il dans son temps ? Comment passe-t-il de l'anarchiste à l'asilaire ?

Extrait du document:

Pour Céline, le français est une langue morte, il invente alors: « l'émotion dans le langage écrit!... le langage écrit était sec! […] Retrouver l'émotion du parlé à travers l'écrit. » Cependant le style célinien ne réside pas dans une simple utilisation de l'argot. Pour le qualifier, il utilise l'image du « bâton dans l'eau » , pour qu'un bâton ait l'air droit dans l'eau, il faut le tordre avant de le plonger dans l'eau.

Commentaires