Peut-on penser la mort ? Khôlles

Peut-on penser la mort ?
Khôlle se demandant dans quelle mesure il est possible d'affirmer que la mort n'est réellement conceptualisée que lorsqu'il s'agit de la mort d'autrui.
№ 25957 | 1,570 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le août 12, 2011 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La mort est la cessation complète et définitive de la vie. Indéfinissable en soi, elle ne peut pas être conceptualisée, et donc pensée clairement et distinctement. Ainsi, toute réflexion sur la mort est profondément paradoxale. En effet, si l'homme est le seul être vivant qui sait qu'il doit mourir, son savoir sur la mort est opaque et ambigu : je sais, par exemple, la mort d'autrui, mais ma propre mort semble m'échapper totalement et paraît impénétrable à ma conscience. Cependant, la mort peut se définir par l'absence de sensation. La crainte de la mort serait donc une absurdité, car il ne peut y avoir de douleur dans la mort. C'est en prenant conscience de la réalité de cet état d'absence de sensation que l'homme peut se libérer de sa crainte et vivre heureux. Peut-on, alors, penser la mort ?

La mort ne pourrait être pensée, du fait que l'individu ne peut être nié. Elle ne serait rien pour nous, il serait donc inutile d'y penser. Cependant, la pensée de la mort peut nous délivrer de toute aliénation.

Extrait du document:

Ainsi, l'homme a la certitude que la mort est le but de notre vie. Cette pensée est nécessaire pour accepter la mort. Il faut vaincre la peur de la mort, pour ôter à la mort son étrangeté. La mort doit de toute façon s'imposer. L'idée est d'être délivré de toute aliénation.
  • Dissertation de philosophie qui analyse le rapport de l'homme avec sa mort.
    № 10870 | 1,245 mots | 4 sources | 2003 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui s'interroge sur la représentation du futur par rapport au défilement du temps et par rapport à l'image dans la pensée.
    № 22045 | 1,320 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation philosophique sur le thème de la mort répondant à la problématique suivante : n'est-il pas préférable d'ignorer le plus longtemps possible notre mort future qui reste inévitable au lieu d'y songer régulièrement amenant doute et angoisse ?
    № 15144 | 1,065 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires