Allaitement maternel et représentation de la femme Mémoire ou thèse by Gwen

Allaitement maternel et représentation de la femme
Dossier sur les influences économiques, politiques, culturelles et sociales du choix de l’allaitement.
№ 639 | 5,550 mots | 22 sources | 2007
Publié le juil. 09, 2007 in Anthropologie , Médecine et Santé , Sociologie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’allaitement maternel revient sur le devant de la scène, plutôt timidement. Cette pratique reste pourtant en marge de la société et il s’agit ici d’identifier les phénomènes socioculturels intervenants dans le choix de la pratique. Pour cela divers aspects sont envisagés : représentation sociale du corps de la femme, imaginaire collectif du rôle codifié de la femme, influence et reconstruction de la tradition et de la famille.


Introduction

I- Allaitement et émancipation de la femme

1) Le mouvement d’émancipation de la femme
2) La recherche de liberté reprise par l’industrie du lait artificiel
3) Le retour à l’allaitement au sein

II- Le corps de la femme : objet de fantasmes

1) Le corps de la femme: atout vendeur
2) «Cachez ce sein que je ne saurais voir»
3) Codes et stratégies

III- Le rôle de la femme: une théorie sans failles

1) L’environnement familial
2) L’environnement socioprofessionnel
3) L’environnement associatif

Conclusion

Extrait du document:

Après avoir fait des recherches bibliographiques, nous nous étions aperçus que l’allaitement comme pratique purement féminine avait toujours été au centre du mouvement d’émancipation de la femme, faisant partie intégrante du maternage qui, jusqu’au début du XXème siècle empêchait la femme d’avoir une vie sociale. On remarque que le mouvement a débuté au XVIIème siècle avec le début de la mise en nourrice des enfants et ce dans deux buts différents, selon la classe sociale à laquelle appartenait les mères. Dans le premier cas, celui des bourgeoises des villes, il s’agissait d’une mesure visant à la libération du corps féminin et à son âme aussi, l’allaitement d’un enfant au sein étant considéré comme affaiblissant à la fois pour le corps, qu’il déformait, et pour l’âme, qu’il rendait faible de part l’attachement que cela provoquait entre la mère et son enfant. Dans le second cas, il s’agissait des femmes d’ouvriers ou d’artisans, qui ne pouvaient se permettre de s’arrêter de travailler sans que la survie économique de la famille soit en danger. Il est important de noter que dans ce cas précis, la location des services d’une nourrice mercenaire était plus rentable que la perte du salaire de la mère, c’est dire à quel point cet acte d’allaiter un enfant était méprisé. Le mouvement à ensuite, au cours du temps, pris de l’ampleur, les femmes ayant plus de temps libre en mettant leurs enfants en nourrice et n’ayant, de cette façon, pas à mettre un terme, certes provisoire, à leur vie amoureuse (le sperme était réputé pour gâter le lait) et à leur vie sociale (salons) (Badinter et Kniebiehler).
  • Rapport d'un stage effectué au sein d'une classe de grande section de maternelle et qui s'intéresse plus particulièrement à l'apprentissage de la lecture.
    № 6318 | 5,800 mots | 6 sources | 2006 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé sur le positionnement de l'homme et de la femme dans les affiches publicitaires et étude des différents modèles féminins et masculins proposés par la publicité dans son ensemble.
    № 14965 | 2,930 mots | 0 sources | 2010 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui cherche à savoir comment les mutations de la représentation des femmes ont marqué le travail des femmes et déterminé son évolution en France de 1789 à 1946.
    № 23290 | 10,200 mots | 0 sources | 2011 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires