Contribution à la conception automatique des gammes d'usinage Mémoire ou thèse

Contribution à la conception automatique des gammes d'usinage
Thèse portant sur la fabrication de pièces mécaniques obtenues par usinage.
№ 10756 | 48,790 mots | 82 sources | 2009
Publié le avr. 21, 2009 in Ingénierie , Physique
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Pendant son usinage, une pièce est mise en position et maintenue dans le référentiel de la machine-outil à l'aide d'un appareillage appelé montage d'usinage. La mise en position assure le respect des tolérances de position des différentes entités fonctionnelles, définies et placées dans le référentiel de la pièce par le concepteur. Généralement les pièces sont réalisées en série. La prise de pièce doit alors garantir une position dans une plage admissible pour l'ensemble des pièces de la série dans le référentiel de la machine-outil.

I. Prise de pièce et processus d'usinage

1) Rôle de la prise de pièce pendant l'usinage
2) Incidence des défauts du montage d'usinage sur la qualité de la pièce obtenue
3) La gamme d'usinage
4) Nos travaux sur la gamme : PROPEL
5) Etat de l'art extérieur
6) Notre approche vis-à-vis de la prise de pièce


II. Le modèle entité de prise de pièce

1) Modèle d'appui
2) Modèle de posage
3) Modèle de bridage
4) La liste des entités d'usinage accessibles
5) Comportement mécanique du système pièce/prise de pièce/outil coupant
6) Cohérence du modèle prise de pièce avec les autres modèles


III. L'apport des connaissances sur les prises de pièce dans un contexte de conception de gammes d'usinage

1) Le contexte de gamme d'usinage
2) Construction de l'ensemble des prises de pièce potentielles
3) Comment le gammiste manipule-t-il cet ensemble?


IV. MIAP : notre module informatique sur les prises de pièce

1) Présentation du module MIAP
2) Le rôle du gammiste
3) Le fonctionnement du sous-module analyse géométrique
4) Le sous-module de calcul de l'effort de bridage et des indices de stabilité
5) Le sous-module : calcul de la qualité de posage
6) Les limites du module
7) Exemple : le support intermédiaire


V. L'apport des connaissances sur les prises de pièce dans un contexte de conception intégrée d'un produit

1) Intérêt de prendre en considération les connaissances de fabrication pendant la conception du produit
2) Quelles réponses pouvons-nous apporter ?
3) Comment assister le concepteur dans la détermination des surfaces assurant une prise de pièce

Extrait du document:

Parmi les principales causes de non-qualité des pièces mécaniques obtenues par usinage, une prise de pièce mal adaptée est très souvent citée. Les principales causes de rebut dues à la prise de pièce proviennent soit d'un mauvais réglage de la mise en position de la pièce dans le référentiel de la machine-outil, soit d'un mouvement intempestif de la pièce dans son ensemble en cours d'usinage, soit des déformations de la pièce ou des dispersions sur la position de la pièce dans le référentiel de la machine-outil. Un mauvais réglage conduit à une mauvaise position des surfaces usinées dans le référentiel de la pièce : la pièce n'est alors pas conforme aux spécifications du concepteur, elle doit être mise au rebut. L'augmentation accidentelle des paramètres de
coupe génère des efforts incompatibles avec le bridage prévu. Le mouvement intempestif de la pièce qui en résulte se termine généralement par une collision outilpièce : la sécurité de l'opérateur et du poste de travail est alors compromise et la durée de l'arrêt de production est souvent très longue. Les dispersions dues aux défauts des surfaces de mise en position et aux déformations de la pièce pendant l'usinage induisent une mauvaise qualité et une mauvaise position des usinages dans le référentiel de la pièce suite à la libération des contraintes générant ces déformations. La qualité des usinages n'est plus assurée, la pièce doit alors être mise au rebut.

Commentaires