Création artistique et relation d'objet dans le travail thérapeutique avec le psychotique Mémoire ou thèse by Silenciatia

Création artistique et relation d'objet dans le travail thérapeutique avec le psychotique
Mémoire de Master qui interroge sur la qualification "thérapeutique" des activités à médiation artistiques proposées aux patients psychotiques/schizophrènes en institution.
№ 22096 | 24,135 mots | 39 sources | 2010
Publié le janv. 12, 2011 in Médecine et Santé , Psychologie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La question de la création artistique dans la psychose m'est apparue d'emblée lors d'un premier stage en psychiatrie où il m'a été confiée l'animation d'un "atelier thérapeutique à médiation artistique" auprès de patients psychotiques, majoritairement schizophrènes. Dans la psychose, il y a tout un arsenal de symptômes qui traduisent le règne sous-jacent de la dissociation. Cette "attaque contre les liens de la pensée" (Bion) produit un décollage de la réalité objective avec l'incapacité de maintenir une relation sociale adaptée à un autre, sans l'envahir, le persécuter, ni le désinvestir totalement. Ce profond dérèglement du rapport à l'autre n'est pas sans incidence sur le rapport au monde et à la réalité du psychotique. En quoi les processus psychiques induits par la création artistique peuvent-ils restaurer un rapport adapté du schizophrène à l'autre et à la réalité pour s'avérer thérapeutique? Comment la création artistique par le biais de la médiation peut-elle lutter contre les déficits de la psychose, restaurer une relation d'objet perdue et, par extension, un rapport adapté entre le psychotique et son monde environnant? La médiation artistique est-elle une technique privilégiée dans la thérapie de la psychose?
Nous verrons donc dans un premier temps quel est le mode de relation à l'objet qu'entretient le psychotique, ses incidences sur son sentiment d'identité et son rapport à la réalité. Dans ces conditions, nous verrons dans un second temps quelle est la nature et l'origine de la création pour nous pencher par la suite spécifiquement sur la création artistique à travers les études de plusieurs psychanalystes. Enfin, nous étudierons les effets de la création artistique sur la structure psychotique afin de déterminer comment celle-ci peut introduire un mouvement et restaurer un lien à l'objet et à la réalité.

Extrait du document:

Bion définit aussi la partie psychotique de la personnalité par l'échec et la perturbation de la fonction alpha et l'émergence d'éléments bêta. La fonction alpha correspond à la capacité de transformation, d'élaboration, d'organisation symbolique des impressions sensorielles liées à une expérience émotionnelle mise en image et assimilée psychiquement. Les éléments alpha sont susceptibles d'être employés dans les pensées inconscientes et notamment oniriques. Dans la psychose, les éléments alpha sont inopérants et sont remplacés par les éléments bêta c'est-à-dire un ressenti de faits « non-digérés », bruts, non-assimilés et ingérables. Une impression d'indigestion mentale et de tensions brutes sont appréhendées par le sujet psychotique comme la présence d'un objet hostile.

Commentaires