Etude sur l'adoption du Community Management et des outils du Web 2.0 par les TPE et les PME en France Mémoire ou thèse

Etude sur l'adoption du Community Management et des outils du Web 2.0 par les TPE et les PME en France
Mémoire expliquant le rôle du Community Manager, son origine et les enjeux d'une stratégie communautaire et s'interrogeant sur les outils du gestionnaire de communauté et leur utilisation dans la stratégie d'entreprise. (pdf)
№ 26203 | 20,010 mots | 12 sources | 2011 | FR
Publié le sept. 11, 2011 in Informatique , Management , Marketing , Ressources Humaines
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En 2011, le Community Management et le Community Manager sont des mots à la mode. Certains prédisent même qu'ils seront les « buzz words » de l'année 2012. Le gestionnaire de communauté, même s'il ne date pas d'aujourd'hui, a vu son rôle s'accroître avec le développement du web participatif : le web 2.0. Les internautes ne sont plus des simples lecteurs, ils interagissent et créent du contenu. Le webmaster d'hier s'est mué petit à petit en Community Manager, poste clé positionné entre l'entreprise et sa communauté : clients, fournisseurs, partenaires et amoureux de la marque (les « fans »). Avec l'avènement des réseaux sociaux, Facebook et Twitter en tête, les individus se sont plus facilement et plus rapidement regroupés en fonction de leurs centres d'intérêt. On aime (« like ») la Page Facebook de l'Olympique de Marseille et on partage (« ReTweet ») les actualités de @LadyGaga. Les communautés se sont rassemblées sur Internet. Elles sont composées d'une douzaine de personnes comme de plusieurs millions. Elles ont un pouvoir de décision, elles peuvent choisir de boycotter une marque, et ses membres suivent. Le rapport de force s'est inversé petit à petit et les entreprises ne sont plus les seuls décideurs du marché.


Partie 1 : Le Community Management : Définition, enjeux et perspectives
Partie 2 : Méthodologie de l'étude des besoins et des freins des PME en Community Management
Partie 3 : Résultats et préconisations

Extrait du document:

Si la communauté existe, alors la liberté et la sécurité peuvent aussi
exister. Les membres d'une communauté peuvent devenir suffisamment libre pour partager et suffisamment en sécurité pour s'entendre. Le sentiment d'appartenance et la formation de réseaux sociaux constituent ce qui est connu sous le nom de capital social. Le capital social, défini par Robert D.Putnam « se réfère à la valeur collective de tous les "réseaux sociaux" et les inclinations qui résultent de ces réseaux pour faire des choses l'un pour l'autre ».

Commentaires