L'avenir du secteur automobile face à la crise économique Mémoire ou thèse

L'avenir du secteur automobile face à la crise économique
Mini mémoire qui s'intéresse aux différents moyens dont dispose le secteur automobile afin de sortir de la crise.
№ 13856 | 4,490 mots | 15 sources | 2009
Publié le mars 01, 2010 in Finances , Management , Gestion
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis le début de l'année, tous les grands constructeurs automobiles ont vu leur valeur boursière s'effondrer, l'industrie automobile, aussi bien européenne qu'américaine, est touchée par une crise grave qui est amplifiée par la crise financière actuelle « General Motors, Chrysler, Ford, les « Big Three » : 100 milliards de dollars de pertes cumulées depuis 2005 ! Europe : baisse de 14,5% des ventes en octobre, après la baisse de 8% en septembre et celle de 15% en août. En Espagne, la chute est de 40% ! L'Espagne ! Aux Etats-Unis on s'attend à des pertes de 3 millions d'emplois pour l'industrie auto et les sous-traitants. En France, on est plus modeste : Renault supprime 4900 emplois et Peugeot 3500... »(Bernard Maris novembre 2008). La vitesse à laquelle le secteur subit les conséquences du ralentissement économique a quelque chose de sidérant. Les ventes s'effondrent de part et d'autre de l'Atlantique. Les annonces de fermeture d'usines se multiplient. « L'emploi dans le secteur automobile aux États-Unis était en repli de près de 14% en octobre par rapport à l'année précédente, contre une baisse d'un peu moins de 1 % de l'emploi total. Par ailleurs, les annonces récentes laissent aussi présager d'importantes pertes d'emplois dans le secteur automobile européen dans les mois à venir. Aucun constructeur n'échappe à une révision drastique de ses perspectives de bénéfices ». (OCDE 2009)

1) La crise du secteur automobile
2) Comment le secteur gère t-il la crise ?
3) Quel avenir pour ce secteur ?

Extrait du document:

Pour faire face à la crise, les acteurs du secteur automobile ont chacun à leur niveau essayé de limiter les dégâts par ex: les industriels ont procédé à des ralentissements de la production pour alléger les stocks avec des non renouvellent de contrats pour les emplois précaires (intérimaire, CDD) et des plans de restructurations, les distributeurs ont mené des politiques de ventes agressives pour attirer les clients (remises, …).

Commentaires