L'évaluation de la douleur chez la personne polyhandicapée Mémoire ou thèse

L'évaluation de la douleur chez la personne polyhandicapée
Mémoire qui traite de la spécificité de l'évaluation de la douleur chez les personnes polyhandicapées, en reprenant le rôle des différents intervenants et les solutions existantes.
№ 10875 | 6,940 mots | 19 sources | 2008
Publié le avr. 30, 2009 in Médecine et Santé
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Melle C. a de grosses difficultés pour s'exprimer. En effet elle ne peut se faire comprendre qu'en répondant aux questions par oui ou par non et par ses mimiques. Cette situation montre la difficulté de mesurer l'intensité et la cause de la souffrance de ce type de patient. Le problème que nous avons rencontré est directement lié aux faibles capacités d'expression de la patiente. Ainsi, les deux professionnelles de santé, devant la même situation ont eu une réaction très différente. L'une penchait plus pour une souffrance psychologique que physique, l'assimilant à un caprice, alors que l'autre croyait à une souffrance physique réelle sans pour autant pouvoir l'évaluer clairement.
Comment pouvons nous évaluer de manière objective la douleur chez les personnes polyhandicapées ? Existe-il des outils adaptés ? Quelle est l'importance de l'expérience du soignant et de sa connaissance du patient pour évaluer la douleur chez la personne polyhandicapée ?

I. Situation de soin
1. Description
2. Analyse
3. Question de départ

II. Cadre conceptuel
1. Le polyhandicap
2. L'évaluation de la douleur

III. L'enquête
1. Choix de l'outil d'enquête : l'entretien
2. Population ciblée
3. Analyse et interprétation des entretiens

IV. Problématique et hypothèses
1. Problématique
2. Hypothèses

Extrait du document:

Pour mon Travail de Fin d'Etude je me suis intéressée aux personnes atteintes de polyhandicap et plus particulièrement à l'évaluation de leur douleur.
J'ai choisi de développer ce sujet car je me suis aperçue que la prise en charge de ces patients est particulière. En effet d'un côté les personnes polyhandicapées sont largement exposées aux stimuli douloureux avec des origines multiples, d'un autre côté ces personnes n'ont peu ou pas de capacités d'expression verbale. Les échecs rencontrés pour évaluer ou déterminer l'origine de la douleur de ces patients peuvent entraîner un sentiment d'impuissance, voir une certaine résignation de la part des soignants.

Commentaires