La cyberdépendance chez les jeunes de 12 à 18 ans Mémoire ou thèse

La cyberdépendance chez les jeunes de 12 à 18 ans
Mémoire s'interrogeant sur les causes de la cyberdépendance chez les jeunes, ainsi que les diverses solutions possibles pour remédier à ce problème.
№ 25825 | 5,045 mots | 10 sources | 2010 | FR
Publié le août 07, 2011 in Psychologie , Sociologie , Médias , Questions Sociales
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis toujours, les jeunes ont été en proie à des dépendances diverses. Suite à l'apparition d'Internet il y a quelques années, on peut remarquer que les jeunes sont victimes d'une nouvelle addiction : la cyberdépendance. Quelles sont réellement les causes de cela ? Cela concerne véritablement combien de jeunes belges ? Y a-t-il vraiment un moyen de s'en sortir ? A partir de quand peut-on véritablement parler de cyberdépendance ? Les ados qui passent entre une et dix heures par semaine (ils sont 74,6 % pour les filles et 68.3 pour les garçons ) ne peuvent pas être considérés comme dépendants. Cependant, lorsque ces jeunes passent entre 20 et 35 heures devant l'écran (7,44 % pour les filles et 12.44 % pour les garçons ) on peut réellement commencer à parler de cyberdépendance ! N'oublions pas que 95% de ces dépendances sont liées aux jeux vidéo en ligne.


Chapitre I : Synthèse de l'observation
Chapitre II : Problèmes et hypothèses
Chapitre III : Concepts
Chapitre IV : Collecte et traitement de l'information en vue de vérifier les hypothèses
Chapitre V : Théories et axes de tension
Chapitre VI : Synthèse des hypothèses et solutions

Extrait du document:

Cyberdépendant : La cyberdépendance est le fait de ne pas pouvoir s'empêcher de se connecter à Internet, dans le but d'éprouver du plaisir et/ou de soulager une tension intérieure. De plus, le cyberdépendant ne contrôle pas le temps passé à "assouvir" son besoin d'Internet. Le fait de se connecter est réalisé en dépit des répercussions possibles sur sa vie. Comme dans toutes les dépendances, le sujet a tendance à ne pas percevoir (ou ne pas vouloir se rendre compte) du temps qu'il passe sur le net.

Commentaires