La désunité des corps : essai sur les plans inter-relationnels des corps Mémoire ou thèse

La désunité des corps : essai sur les plans inter-relationnels des corps
Mémoire sur les relations entre le corps et l'esprit ainsi que sur la nature de la dépression en médecine occidentale moderne et en médecine traditionnelle chinoise. (pdf)
№ 15061 | 49,530 mots | 16 sources | 2010
Publié le avr. 22, 2010 in Médecine et Santé , Philosophie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Cette étude propose un outil phénoménologique anhypothétique permettant de collecter des énoncés d'observations occasionnelles de façon indéfinie sous la forme de phrases d'observation rivées spatio-temporelle ou « aspatio-temporelle » et de les regrouper par « jeux de langage » selon leur tendance et leur mode de manifestation afin de cartographier les complexes de coexistences relationnelles. Nous pouvons maintenant entrer dans la modélisation à proprement parler. Pour ce qui concerne la Médecine Traditionnelle Chinoise (M.T.C.), l'approche paradigmatique consiste en quatre points : (1) remplacer chacun des pôles par les Wu Xing1 appropriés, (2) river les phrases d'observation selon les pôles d'attraction, (3) classer les phrases d'observations selon leur tendance et qualifier par l'excès, le défaut ou la neutralité les phrases d'observation rivées comme autant de signes de l'état fonctionnel de l'agent en se référant au modèle explicatif des Wu Xing et (4) repérer les invariants dans les complexes de relations coexistentielles afin de voir se constituer des tableaux pathologiques et d'établir une nosographie.

I - Corps médullaires
II - Mésenchymes
III - Parenchymes bibliographiques

Extrait du document:

Nous pouvons nous apercevoir que ceci n'est pas suffisant. En effet, nous avons incorporé à nos phrases d'observation des coordonnées spatio-temporelles puis nous les avons placées sur un plan dont nous n'avons pas encore défini les axes. Prenons-le comme tel pour l'instant et servons-nous en comme tableau de rangement.

Commentaires