La juste valeur, au cœur de la crise financière Mémoire ou thèse by lamimi77

La juste valeur, au cœur de la crise financière
Mémoire qui cherche à savoir quel rôle a joué la juste valeur des instruments financiers dans la crise financière.
№ 18408 | 9,965 mots | 20 sources | 2010
Publié le juil. 29, 2010 in Comptabilité , Économie , Finances , Gestion
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Au mois de septembre 2008, la faillite de la banque Lehman Brothers a provoqué un vent de panique sur les marchés financiers. Le fait qu'une banque, puisse faire faillite du jour au lendemain, a fait peser sur le monde financier, une lourde menace de faillites d'établissements bancaires en cascade. « La grande accusée a été la juste valeur ». Cette crise présentait, à l'origine, des caractéristiques relativement classiques. Des prêts de qualité médiocre ont constitué la base d'une longue chaîne complexe de titrisation, au sein de laquelle les différents intermédiaires n'avaient pas les capacités ou la volonté, d'en analyser les risques sous-jacents. Mais le marché des prêts immobiliers à risque aux Etats-Unis a connu un krach, les ménages américains surendettés ne pouvant plus payer leurs échéances. Ces titres, révélés risqués, ne trouvaient plus de repreneurs et il est devenu impossible de leur donner une valeur de marché. Les banques les ont donc provisionnés massivement, comme si leur valeur était nulle.

I. Juste valeur et réalité économique
II. Juste valeur et amplification de la crise financière

Extrait du document:

En ce qui concerne le bilan, les informations suivantes doivent être fournies : le classement initial (et s'il existe des dérivés incorporés), le reclassement et la décomptabilisation des instruments financiers ; les instruments de garantie ; et les défaillances. Concernant le compte de résultat et les capitaux propres, des informations doivent être communiquées sur les éléments suivants : les éléments de produits, de charges, de profits ou de pertes ; les méthodes comptables ; la couverture ; et la juste valeur de chaque catégorie d'actifs et de passifs financiers de manière à permettre la comparaison avec sa valeur comptable.

Commentaires