La voie du libre-échange : le cas indien, chinois et brésilien Mémoire ou thèse

La voie du libre-échange : le cas indien, chinois et brésilien
Mémoire qui se demande dans quelle mesure, les stratégies industrielles et les spécialisations mises en place par ces trois géants émergents, leur permettent de tirer un avantage économique du libre-échange mondial.
№ 8370 | 11,880 mots | 16 sources | 2005
Publié le oct. 15, 2008 in Économie , Relations Internationales
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Entre la position résolument optimiste de Paul Krugman, qui voit dans le libre-échangisme un remède efficace à la croissance mondiale ; et le pessimisme désabusé de Joseph Stiglitz, qui a écrit dans la Grande désillusion : «Aujourd'hui, la mondialisation, ça ne marche pas. Ça ne marche pas pour les pauvres» ; il convient de prendre la mesure des avantages et de contraintes imposés par le libre-échange, en se concentrant non pas (plus) sur une analyse strictement "occidentale" du phénomène ; mais en inversant la logique et en portant notre regard sur ces effets pour les pays émergents.

I. Libre-échange et développement économique dans les pays émergents : la Chine, l'Inde et le Brésil en marche vers l'ouverture économique
A. La fin du communisme et l'ouverture économique chinoise
B. La progression indienne
C. Le décollage de l'économie brésilienne

II. Stratégies industrielles et spécialisation : quelles particularités ?
A. Stratégies industrielles et spécialisation : la montée des divergences
B. Quel cadre pour l'ouverture ?

III. Les apports du libre commerce mondial pour les trois grands pays émergents
A. La Chine grande gagnante de l'ouverture au libre-échange
B. Un apport modéré pour l'économie indienne
C. La volonté brésilienne de participer au commerce international

IV. Les limites économiques du libre-échange : la mise en avant de blocages internes remettant en cause une dynamique positive
A. La Chine toujours sous le joug du carcan étatique : une alternative au libre-échange ?
B. Les difficultés structurelles indiennes
C. Le Brésil : la difficulté réformiste

Extrait du document:

Pourtant, les théories libérales en faveur de l'ouverture internationale des échanges commerciaux, ne sont pas l'exclusivité du XXème siècle. En effet, le philosophe britannique David Hume, mettait déjà en avant les avantages du libre commerce mondial, dès la première moitié du XVIII ème siècle dans son essai On the Balance of Trade. Il n'est ensuite que d'évoquer les théories libérales classiques du commerce international pour en percevoir l'importance. C'est en premier lieu la théorie de avantages absolus, formulée par le «Père de l'économie classique», Adam Smith en 1776, dans Recherche sur la Nature et les causes de la Richesse des Nations.
  • Dissertation portant sur les avantages et inconvénients du libre-échange sur le développement.
    № 12819 | 755 mots | 0 sources | 2009 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui s'intéresse au débat libre-échange versus protectionnisme à travers les diverses théories qui fondent ces doctrines, ainsi que les limites qu'elles génèrent.
    № 16842 | 1,530 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation se demandant si tout le monde est d'accord sur le fait que le libre-échange doit être la règle face au protectionnisme ou si ce principe fait réellement l'unanimité. (pdf)
    № 29969 | 1,910 mots | 0 sources | 2008 | US | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires