Le bébé et son mobile Mémoire ou thèse by kazoline

Le bébé et son mobile
Mémoire de psychologie du bébé, qui présente l'influence qu'a le mobile sur le développement de l'enfant, ainsi que les raisons de son succès chez les bébés.
№ 3987 | 8,280 mots | 13 sources | 2007
Publié le févr. 28, 2008 in Sciences de l'Education , Psychologie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

A quoi sert de jouer ? « Le jeu est le travail de l’enfant » (René Château). Celui-ci l’accompagne durant tout son développement. Il est très important pour l’enfant qu’il y prenne plaisir. C’est ainsi qu’il découvre son environnement. Le jeu est une activité indispensable au développement psychique à la formation de la personnalité de l’enfant. En effet, il joue un grand rôle dans plusieurs aspects comme la personnalité, la socialisation, l’apprentissage, l’autonomie…
Le jeu permet également à l’enfant d’exprimer ses pensées, ses désirs ou ses sentiments, qu’il a du mal à traduire par des mots.
De plus, le jeu facilite la socialisation de l’enfant et celui-ci s’ouvre au monde extérieur. Le jeu développe chez l’enfant une certaine autonomie. C’est aussi une source de créativité.
Mais pourquoi le mobile attire-t-il autant l’attention de l’enfant ? Qu’est ce que celui-ci développe chez le bébé ? Comment le mobile est-il adapté au développement sensoriel du bébé dés la naissance ?

I– L’importance du jeu dans le développement de l’enfant
1. Les différentes fonctions du jeu
2. Les différents types de jeu chez le bébé
3. Rapprochements aux mobiles

II– Méthodologie
1. Définition de l’observation
2. Construction de l’observation
3. Critiques

III– Le développement sensoriel et l’intérêt du bébé pour le mobile à travers celui-ci
1. Opposition entre grandes théories du développement de l’intelligence, bébé physicien ou bébé astronome ?
2. Le développement sensoriel du bébé et les caractéristiques du mobile

Extrait du document:

Le principal jeu en référence à cette fonction est le jeu de la bobine, décrit par Freud. Il nous montre comment, vers l’âge de 18 mois, son petit fils maîtrise la séparation avec sa mère en prenant une bobine reliée à un fil et en la jetant par-dessus le bord du berceau, puis en la faisant revenir avec une exclamation de joie lorsqu’il la rattrape.
Il y a aussi, le jeu du « coucou me voila ». Ces deux jeux sont répétitifs, c’est un élément souvent important pour les enfants. Ils leur permettent d’exercer une maîtrise sur un environnement qui, d’ailleurs, leur échappe. De plus, l’objet transitionnel permet à l’enfant d’accepter l’absence de la mère. Cela signifie qu’il utilise sa mère comme prolongement de lui-même mais aussi qu’il la perçoit comme distincte de lui. Cette malléabilité de la mère permet à l’enfant d’évoluer en toute confiance et de faire des expériences nouvelles.

Commentaires