Le roman-feuilleton Mémoire ou thèse

Le roman-feuilleton
Mini-mémoire sur les évolutions le roman-feuilleton au cours du XIXème siècle et les conséquences de l'émergence du feuilleton tout au long du XIXème siècle.
№ 29816 | 6,630 mots | 21 sources | 2013 | FR
Publié le juin 05, 2013 in Communication , Histoire , Littérature , Médias
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les feuilletons sont le nom que l'on attribuait aux romans du XIXe siècle, qui étaient publiés dans le bas de page des journaux : ce bas de page étant lui-même appelé feuilleton. Ce mode d'édition voit d'abord le jour en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis puis en France, au cours de la monarchie de juillet. Il se développera tout au long du XIXe siècle, avec l'évolution des lois éducatives, les progrès des techniques d'imprimerie, mais aussi de diffusion.
Plusieurs grands événements bouleverseront la destinée du roman-feuilleton tels que la loi Guizot ou la loi de 1881 qui aidera à la libéralisation de la presse.
Le roman s'imposera d'abord comme un moyen d'évasion par l'imaginaire, une ouverture fictive sur de nouveaux horizons, dans un monde où les voyages et les congés se font rares, inexistants pour la majeure partie de la population. Considéré par certains comme un plaisir, le roman-feuilleton sera également qualifié de divertissement grotesque, de sous-genre littéraire. Les critiques se développeront et se multiplieront tout au long du XIXe siècle, ce qui n'empêchera pas son accroissement, jusqu'à sa démocratisation.

1. La naissance du roman-feuilleton (1712-1851-1836)
2. L'évolution du roman-feuilleton sous le Second Empire (1851-1870)
3. Le roman-feuilleton sous la Troisième République : l'âge d'or de la presse

Extrait du document:

Les premiers romans-feuilletons français qui connaîtront de grands succès seront des drames romantiques; ce genre convient parfaitement au roman-feuilleton: il tient les lecteurs en haleine, car les écrivains usent de passions excessives, de coup de théâtre, pour provoquer les émotions des lecteurs et ainsi leur donner envie de lire le prochain numéro. C'est à partir de 1836, lorsque Balzac publie La vieille fille que le roman-feuilleton revêt un nouvel aspect : les auteurs adaptent leurs romans en feuilletons ; alors que certains auteurs les écrivent au fur et à mesure, d'autres publications prévoient les découpages en feuilletons pour les faire publier. Le genre est alors mieux maîtrisé, les écrivains finissent leurs parties sur des intrigues ; les journaux publient des affiches pour susciter l'intérêt du lecteur, car les romans-feuilletons qui envahissent les journaux aident aux ventes.

Commentaires