Les services à la personne Mémoire ou thèse by DKL

Les services à la personne
Mémoire qui pose la question de savoir si le marché de l'aide à la personne peut constituer un nouveau gisement de croissance pour une entreprise de sécurité.
№ 8521 | 14,455 mots | 13 sources | 2008
Publié le oct. 28, 2008 in Économie , Médecine et Santé , Sociologie , Questions Sociales
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis une vingtaine d'années, le développement du secteur des services à la personne constitue une préoccupation constante des pouvoirs publics, tant pour des raisons sociales qu'économiques.
Au niveau social, des évolutions sociétales ont fait apparaître des besoins nouveaux jusqu'à présent peu ou mal pris en compte. Qu'il s'agisse de l'augmentation de l'espérance de vie, de la dépendance, de l'inscription massive des femmes dans le monde du travail, ces évolutions nécessitent une amélioration de l'offre de services mise à la disposition des personnes ou ménage concernés.

A) Principales caractéristiques des marchés : Détection des facteurs discriminants de gisement de croissance

1. Activité traditionnelle en perte de vitesse
2. Le marché des services à la personne : un marché en pleine croissance

B) Le marché de l'aide à la personne est un marché de niche local à optimiser

1. Mise en convergence de l'entreprise de sécurité et du marché des SAP
2. Caractérisation du marché de niche
3. Annexes

Extrait du document:

Sur le plan économique, ce secteur est perçu comme un «gisement d'emplois» d'autant plus nécessaire de développer qu'il recouvre des activités largement abritées des effets potentiellement dommageables de la mondialisation, tels que les délocalisations. Créer de l'activité de manière à réduire le chômage, fournir une aide à des personnes fragilisées en raison de leur âge, de leur isolement, de leur handicap ou de leur activité, tout en répondant à une demande utile en matière de garde d'enfant, d'entretien de la maison ou d'autres services dans le cadre du domicile ou de son environnement immédiat, tels sont les principaux objectifs poursuivis par la loi du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne.
Dans le secteur des services à la personne, les salariés ont travaillé en 2005, 680 millions d'heures au domicile de particuliers, soit une progression de 5% en un an. Les salariés directement embauchés par des particuliers employeurs ont effectué les trois quarts des heures, le reste de l'activité ayant été assuré par les salariés mis à disposition par des organismes prestataires agréés. C'est cette dernière activité qui a surtout progressé : + 15 % en un an. Mi-2005, 1,1 million de salariés travaillaient au domicile de particuliers (+ 6 % par rapport à 2004). Le nombre de salariés du secteur des services à la personne était de près de 1,4 million, si l'on y inclut aussi les assistants maternels gardant des enfants à leur domicile.
Durant cette même période, près de 1,8 million de particuliers (+ 4 %) étaient employeurs directs de salariés à leur domicile. 64 % d'entre eux avaient opté pour les chèques emploi service (CES) pour rémunérer leurs salariés. Ils étaient 32 % à utiliser la déclaration nominative simplifiée (DNS) et 4 % les chéquiers associés à la prestation d'accueil du jeune enfant (PAJE).
L'activité des entreprises privées prestataires a progressé fortement : + 56 % en 2005, c'est la poussée des entreprises privées. Leur poids dans le secteur reste toutefois encore faible : 3 % des heures facturées aux particuliers...

Commentaires