Management et coordination des activités de sous-traitance et des partenariats Mémoire ou thèse by Elver

Management et coordination des activités de sous-traitance et des partenariats
Mémoire qui pose la question de savoir comment un fournisseur sous-traitant peut tenter d'intégrer la Supply Chain très convoitée d'un donneur d'ordres.
№ 8355 | 28,350 mots | 8 sources | 2007
Publié le oct. 15, 2008 in Ingénierie , Electronique , Management , Marketing
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce mémoire présente la Supply Chain dans le domaine de l'aéronautique. C'est un concept plus vaste que le simple processus d'achat d'une pièce ou la livraison d'une tôle.
Il s'agit en réalité de l'ensemble des processus qui interviennent de la conception de l'article jusqu'à sa livraison, voire jusqu'au service après-vente, l'objectif étant de permettre l'arrivée d'articles de bonne qualité en temps et en heure et dans la configuration attendue.
Cela recouvre aussi l'ensemble du réseau fournisseurs et des processus permettant la fourniture vis à vis d'un client d'une prestation en qualité et délai.

I. Un contexte de mutation économique

II. Une tendance à l'externalisation des activités

III. Focus sur les donneurs d'ordres / clients

IV. Focus sur les fournisseurs / sous traitants

V. Forte poussée à l'International

VI. La compétitivité par le numérique

VII. Synthèse de l'étude

Extrait du document:

Boeing et Airbus sont les deux leaders mondiaux dans le secteur aéronautique. Les deux groupes se livrent une guerre sur tous les plans : technologie bien sûr, mais également information, politique... La production des derniers-nés (A380 et Dreamliner) donne à penser que la gestion des réseaux de fournisseurs devient une arme stratégique pour les deux avionneurs...
D'une part, Airbus se situe dans la continuité de son plan Route 06, véritable plan de guerre destiné à rationaliser les processus "achat " et la gestion des fournisseurs. D'autre part, ces mêmes fournisseurs se sentent de plus en plus étranglés par des réductions de coûts, des délais sans cesse plus difficiles à tenir, etc.
En fait, le fossé qui sépare Airbus de ses fournisseurs n'a jamais été aussi large. Il est vrai que le constructeur européen se trouve confronté à des réalités de plus en plus dures : le prix de l'euro par rapport au dollar, la crise de l'aéronautique, la puissance diplomatique
américaine au service de son industrie...
La conjoncture semble bonne, mais la tension ne se relâche pas... Les sous-traitants vivent mal les conditions déjà imposées par Airbus. Et ils supporteront mal celles que Airbus paraît vouloir mettre en place.
Sur quel terrain se battent en réalité Airbus et Boeing ?
Sur le plan technique, Boeing vient de prendre une longueur d'avance avec le "tout-carbone". Sur le plan politique, le gouvernement américain fait le "forcing" auprès des États asiatiques (là où se trouvent les plus grosses potentialités). Sur le plan des coûts, Boeing bénéficie encore (mais pour combien de temps...) du coût faible du dollar par rapport à l'euro.
Mais comme l'innovation, les délais, les coûts finaux dépendent davantage des sous-traitants que d'Airbus ou de Boeing, le combat ne se situe-t-il pas, finalement, au niveau de la gestion du réseau de petites et moyennes industries qui gravitent autour des deux avionneurs ?
N'y a t il pas danger à séparer les stratégies des deux groupes d'acteurs (avionneur contre sous-traitants) ?
Ce qui remet les Petites et Moyennes Industries au cœur des problématiques industrielles et d'animation économique des territoires français et européens.
Au vu de l'augmentation de la charge de travail de l'industrie aéronautique mondiale et face à une compétitivité accrue, les donneurs d'ordres se recentrent sur leur cœur de métier et
recourent dans des proportions plus importantes aux sous-traitants, augmentant ainsi la part de production réalisée en dehors des frontières de l'entreprise. Par conséquent, la demande en termes de responsabilité, de qualité et de ponctualité des fournisseurs s'accentue et ne va cesser de s'accentuer. Tout ceci explique l'intérêt croissant que portent les entreprises du secteur à cette question de la supply chain : elles cherchent désormais à réfléchir et à améliorer le process
d'approvisionnement de manière globale.
  • Exposé sur le management de la qualité selon les standards ISO 9000:2000 et sur la certification qualité française AFNOR appliquée aux collectivités territoriales.
    № 5548 | 11,035 mots | 2 sources | 2007 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé d'Economie revenant sur des differentes approches économiques du management de Smith à Meckling, au travers leurs pensées et leurs applications.
    № 13021 | 4,820 mots | 10 sources | 2008 | détails
    12,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé qui traite de ce mode de management ayant pour but de favoriser la motivation des employés et d'accroître les profits de l'entreprise.
    № 8248 | 1,750 mots | 0 sources | 2006 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires