Marcel Proust et Virginia Woolf : romanciers de la vision Mémoire ou thèse by loulou

Marcel Proust et Virginia Woolf : romanciers de la vision
Mémoire sur la thématique de la vision (de la vue et du regard) chez Marcel Proust et Virginia Woolf, thématique fondamentale dans les oeuvres des deux auteurs.
№ 27076 | 26,735 mots | 29 sources | 2011 | FR
Publié le nov. 23, 2011 in Littérature , Littérature Etrangère
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

À la recherche du temps perdu, de Proust de même que les trois romans de Virginia Woolf que nous nous proposons d'étudier, Mrs Dalloway, To the Lighthouse et The Waves, sont profondément marqués par la vision, plus particulièrement par l'expérience visuelle. Les personnages de ces romans témoignent d'un sens visuel particulièrement développé, et d'une véritable passion du voir. La vision est ce par quoi ils « habitent» le monde, en font l'expérience et la découverte : elle est cette « rencontre avec le monde » dont parle Merleau-Ponty, cette « ouverture d'une dimension qui ne pourra plus être refermée » .

I. la vision : expérience fondamentale
II. La vision au cœur d'une quête esthétique et ontologique

Extrait du document:

Dans les œuvres de Woolf et de Proust, la vision est sans conteste le sens le plus sollicité. Toutefois le terme « vision » demeure un peu flou. En effet, l'expérience visuelle peut se présenter sous diverses formes ; nous en distinguerons notamment deux principales : l'observation et la contemplation. Les distinguer ne revient pas à les déclarer incompatibles ou indépendantes, bien au contraire, l'observation peut précéder la contemplation, et inversement, de même qu'elles peuvent parfois se « confondre ».

Commentaires