"S/Z" de Roland Barthes Mémoire ou thèse by Pablo

"S/Z" de Roland Barthes
Mémoire portant sur l'oeuvre de Roland Barthes, "S/Z" en s'appuyant sur les ouvrages de Jacques Derrida, "La dissémination" et de Lacan "Ecrits".
№ 7409 | 10,925 mots | 13 sources | 2008
Publié le juil. 24, 2008 in Communication , Littérature , Philosophie , Linguistique
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans ce travail il est intéressant de chercher à élucider quelques notions que Roland Barthes reprend chez deux auteurs français, les deux avec des formations distinctes,différentes disciplines, mais que Barthes réussit à articuler d'une manière excellente.
Ces deux auteurs sont : Jacques Derrida et Jacques Lacan. Philosophe l'un,psychanalyste l'autre.
Le texte utilisé pour ce travail est " S/Z " de Roland Barthes. Dans ce livre, on y (re)lit à la façon d’un palimpseste, toute l’évolution de la pensée de son auteur.

1.1 Lacan
1.2 Inconscient et langage
1.3 Le signifiant
1.4 L’Autre et l’autre
1.5 Réel, Symbolique, Imaginaire
1.6 Métaphore et métonymie
1.7 Il n'y a pas de métalangage
1.8 Lacan et la théorie littéraire
1.9 La primauté du signifiant
1.10 Il n’y a jamais un tout du texte
1.11 Subjectivité, Objectivité et Imaginaire
1.12 Lecture et métonymie
1.13 Lecture et métaphore

2.1 Derrida
2.2 L’écriture et la voix
2.3 La différance
2.4 Le logocentrisme
2.5 Déconstruction et lecture
2.6 La déconstruction dans S/Z
2.7 Différence et écriture
2.8 Oeuvre et texte
2.9 Contre le logocentrisme
2.10 Vers l’écriture

Extrait du document:

Pour articuler son enseignement, Lacan utilise des concepts de la linguistique. De cette manière, il fait la distinction entre le « sujet de l'énonciation » et le « sujet de l'énoncé », ce qui lui permet de distinguer en français entre le "je" et le "moi". Cela permet de se rendre compte de la division du sujet dans « le conscient et l’inconscient », en étant celui-ci du côté du « je » en tant que sujet parlant. Le " moi " est fonction d'ignorance, c'est-à-dire, il appartient à la conscience, où il n’y a pas la
vérité du sujet, mais son apparence, son illusion.
  • Commentaire de texte linéaire sur la préface de l'essai "Histoire et littérature" de Roland Barthes, intégré à l'ouvrage "Sur Racine".
    № 11854 | 2,200 mots | 5 sources | 2009 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation partant d'une citation de Barthes portant sur le réalisme dans le travail de l'auteur.
    № 25064 | 1,725 mots | 0 sources | 2011 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture sur le livre de Barthes qui rassemble des textes écrits entre 1954 et 1956, ainsi qu’une analyse, un "démontage sémiologique" du mythe. Les "Mythologies" constituent un ouvrage aussi essentiel que jubilatoire.
    № 1401 | 1,725 mots | 0 sources | 2006 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires