‎"Une éducation aventureuse"‎ de ‎Jack Kerouac Mémoire ou thèse by bunstorm

‎"Une éducation aventureuse"‎ de ‎Jack Kerouac
Thèse de littérature analysant l'oeuvre de Kerouac comme un renouveau du roman picaresque.‎
№ 6714 | 44,160 mots | 30 sources | 2008
Publié le juin 25, 2008 in Littérature
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Kerouac, s'est toujours trouvé en mouvement continuel, incoercible, voyageant à travers son ‎Amérique, créant ainsi la matière première de ses œuvres. A l'image de Dean, le héros de "Sur la Route", Jack fonce à travers la page ‎blanche et laisse les traces sombres des caractères d'imprimerie légataires de son propre moi, ‎torturé et instable.
D'une proximité intime du détail microscopique à son ubiquité métonymique ‎et l'élargissement aux visions panoramiques, il parvient à attribuer aux détails une épaisseur ‎émotionnelle et mémorielle plus vaste.
Dès lors, ses voyages et sa quête, à un degré supérieur, apparaissent comme une fuite en avant ‎plutôt qu'une voie vers un but. Mais n'est ce peut-être pas, par ailleurs, comme en amour, la quête ‎qui est la plus passionnante? ‎Jack Kerouac fait de l'exploration vagabonde une terre en friche, réempruntant les chemins de ‎traverses parcourus trois siècles auparavant par les picaros.
C'est ce cheminement moral qu'il sera ‎intéressant d'étudier dans cette étude.

‎‎I) Une littérature de l'instinct et de l'instant

‎1) Un picaro à l'instinct américain ‎
2) Le beat de la nature‎
3) Instantanés‎

II) Le "désengano" du rêve américain : de l'illusion ‎à la lucidité‎

1) La poésie du banal ‎
‎2) Une satire de la société ‎
‎3) Portée philosophique de la quête‎

III) Dans la tête d'un picaro

1) Papier d’identités ‎
‎2) Le manque d'identité se compense dans la recherche des‎
racines ‎
‎3) L’intensité dialogique de l’autobiographie comme expiation ‎des difficultés ‎

Extrait du document:

Lorsqu'il écrit Sur la Route, la pierre angulaire de son œuvre, Jack Kerouac, pour éviter ‎toute rupture dans le flux de l'inspiration (les personnages pourraient en profiter pour s'évanouir), ‎décide de taper son manuscrit sur des rouleaux de papier japonais de sept mètres de long qu'il ‎colle bout à bout. Il arrive chez son éditeur Robert Giroux avec un énorme ballot de quarante ‎mètres de long, ne constituant en fait qu'un unique et immense paragraphe sans la moindre ‎ponctuation… Cette première ébauche sera naturellement jugée impraticable. Kerouac tapait à la ‎machine à un rythme incroyable, calquant le tempo d'un jazz intérieur, moteur de son écriture. Il ‎écrit comme on souffle dans un saxophone, d'une traite, l'équivalent des battements frénétiques ‎qu'il impose à sa machine à écrire. Douze livres en sept ans, de 1950 à 1957 : sa prolixité force ‎d'autant plus l'admiration qu'elle se fait alors que Kerouac ne bénéficie d'aucune publication. ‎
‎"Rien ne pouvait m'empêcher d'écrire de gros livres en prose et en vers pour rien, c'est-à-‎dire sans espérer les voir publiés. Je les écrivais simplement parce que j'étais un ‎‎"Idéaliste", que je croyais en la "Vie" et que j'allais me justifier avec mes griffonages ‎fervents et convaincus."
  • Exposé qui se demande ce que la laïcité engendre sur le système éducatif français, notamment dans les contenus d'enseignement ou dans les valeurs véhiculées.
    № 11197 | 1,360 mots | 2 sources | 2009 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire d'un extrait de "Emile ou de l'éducation" de Rousseau sur le thème de l'éducation de la nature et de l'homme.
    № 5852 | 1,590 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire d'un extrait de l'œuvre "Émile ou De l'éducation" de Rousseau traitant de l'éducation et visant à déterminer comment éduquer l'enfant sans le contraindre tout en préservant l'autorité du maître.
    № 16928 | 2,630 mots | 1 source | 2010 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires