Le pôle de compétitivité toulousain : l'aéronautique Présentation PowerPoint by parkerr

Le pôle de compétitivité toulousain : l'aéronautique
Exposé en format Powerpoint qui se demande pour quelles raisons le secteur aéronautique toulousain a obtenu le titre de pôle de compétitivité et quel est son rayonnement.
№ 11055 | 750 mots | 0 sources | 2006
Publié le mai 14, 2009 in Communication , Sciences
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Toulouse a un long passé historique, la preuve en est le 1er vol de Clément Ader, père de l'aviation et originaire de la région. Durant la 1ère guerre mondiale les activités aéronautiques sont délocalisées à Toulouse car loin des lignes de front. C'est ainsi que Latécoère investira à Toulouse dans ses deux 1ères usines puis créera de nombreuses liaisons à partir de la ville.
Aujourd'hui, on voit que le secteur aéronautique toulousain mérite amplement son appellation de pôle de compétitivité. La preuve en est les récentes batailles gagnées d'Airbus dans la guerre qui l'oppose à Boeing, le dynamisme d'Airbus et sa recherche perpétuelle d'innovation.

I/ Un aménagement du territoire en réponse aux prouesses scientifiques et techniques
A. L'A380, un projet pharaonique
B. L'aménagement du territoire français

II/ Un pôle de compétitivité ouvert sur la région et sur l'Europe
A. Un partenariat avec les grandes écoles et les entreprises de la
région
B. La collaboration européenne

Extrait du document:

L'A380 est le plus gros avion civil jamais construit : 73 m de long, 24 m de haut pour une envergure de 79, 80 m.
Surface totale aménagée de 555 m² répartis sur deux ponts.
2 versions existent : une pour le transport de passagers (capacité de 840) et une pour le fret : l'A380-F.
De nombreuses prouesses scientifiques ont été accomplies pour l'élaboration de l'A380.
Entre autres :
La création d'un composite conducteur permettant de canaliser la foudre et assurant l'ininflammabilité du kérosène stocké dans les ailes.
Utilisation de peinture hydrosoluble mise au point par l'Université Paul Sabatier à Toulouse dans le but d'alléger la masse de l'appareil.

Commentaires