Le sommeil Présentation PowerPoint by Sylv1celin

Le sommeil
Présentation au format PowerPoint qui traite des différents états du sommeil et de ses fonctions.
№ 4628 | 2,830 mots | 0 sources | 2008
Publié le mars 25, 2008 in Biologie , Médecine et Santé , Psychologie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’homme passe en moyenne 1/3 de sa vie à dormir, temps dont il consacrera le quart à rêver. Cet état de sommeil « universel » a une importance majeure pour la survie de l’individu : une privation trop longue de sommeil peut entraîner la mort. Un grand nombre de recherches en psychophysiologie (activités biologiques et fonctions psychologiques) tentent de caractériser ce phénomène essentiel. Deux théories s’opposent pour expliquer le sommeil : la première, la plus ancienne, considère le sommeil comme un phénomène passif; la seconde, postule que le sommeil est dû à l’intervention de mécanismes actifs.
Les expériences montrant l’importance des différentes structures que l’on vient de lister sont en faveur de la seconde hypothèse, indiquant que le sommeil n’apparaît pas par un simple relâchement de l’activité des centres d’éveil.

1. Eléctrophysiologie et états du cerveau « endormi »

2. Organisation temporelle du cycle veille - sommeil

3. Modification du cycle veille – sommeil en fonction des espèces

4. Neurophysiologie du cycle veille – sommeil

5. Le système réticulaire activateur ascendant (SRAA)

6. Substances sécrétées par ces différentes structures

7. Fonctions du sommeil

Extrait du document:

Il a été mis en évidence chez différents animaux, dont l’homme que :
le temps passé en SP s’accroît de 30 à 60 % après des séances d’apprentissage pendant la période de veille.
Lorsque l’apprentissage est maîtrisé, la durée du SP redevient normal.
Ainsi donc, le SP représenterait un moment privilégié au cours duquel l’activation du SNC peut favoriser le traitement de l’information.
Les phases de sommeil paradoxal possèderaient également un rôle dans la maturation du système nerveux central, c’est-à-dire favorisant le développement cérébral en vue du développement des comportements et aptitudes.
La forte proportion de sommeil paradoxal ainsi chez les jeunes enfants pourrait donc être en relation avec cette maturation cérébrale.

Commentaires