Stage dans une société de courtage Rapport de Stage by nicolas b

Stage dans une société de courtage
Rapport de stage qui illustre le métier de courtier en matières premières agricoles.
№ 5399 | 4,750 mots | 0 sources | 2008 | FR
Publié le avr. 30, 2008 in Etudes Agricoles , Commerce
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Selon les règles professionnelles du courtier en marchandises, il s’agit d’un auxiliaire de commerce qui agit simultanément au nom et pour le compte de deux mandats dont l’un est le vendeur et l’autre est l’acheteur.
Sa fonction consiste à les rapprocher et à réaliser l’accord parfait sur toutes les conditions de la transaction.


I) La société

1.1 Historique
1.2 Organigramme
1.3 Activité

II) Le courtier en marchandises

2.1 Le courtier en marchandises
2.2 Règles de déontologie
2.3 Les clients et produits


III) Courtage
3.1 Les outils du courtier en céréales
3.2 Activités du courtier
3.3 Le marché à terme


IV) Rapport personnel et activités
1.1 Présentation du service
1.2 Chronologie des activités durant la semaine et impressions personnelles

Extrait du document:

Le métier de courtier est peu connu et complexe, notamment car il en existe de moins en moins en raison de la diminution des intermédiaires suite à la création de multinationales et de l’augmentation de la concentration verticale.
D’un point de vue juridique, la profession de courtier de marchandises est régie par le décret n°64-399 du 29 avril 1964 portant codification et modification des dispositions concernant les courtiers en marchandises.
Selon l’article 1 de ce décret, le courtage en marchandises peut être effectué par tout commerçant. Toutefois, l’exercice de certaines opérations est réservé aux courtiers en marchandises qui, ayant fourni la preuve de leurs compétences professionnelles pour une catégorie de produits donnée et pressentant les garanties nécessaires, auront été inscrits sur la liste dressée annuellement à cet effet sur réquisition du procureur général et auront prêtés serment devant la Cour d’Appel dans le ressort de laquelle ils exerceront leur activité. Ces courtiers sont alors dits «assermentés».


Commentaires