Etude d'une roche TPE by hbcrayon

Etude d'une roche
TP dont le but est de déterminer la composition d'une roche, la dolomie considérée comme un mélange de carbonate de calcium : CaCO3, et de carbonate de magnésium : MgCO3, et notée : CaCO3, x MgCO3.
№ 6208 | 2,765 mots | 0 sources | 2004
Publié le juin 08, 2008 in Chimie , Géologie et Géophysique
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La dolomie étudiée est constituée de moins de 40% de carbonates (calcium et magnésium réunis) et de plus de 61% de composées chimiques différents.
Par ailleurs, entre les deux types de carbonates, le rapport est de 0,42 en faveur du calcium. Donc le calcium est majoritaire dans la dolomie, présent à presque deux fois plus que le magnésium. Dans la littérature, la dolomie est définie comme une roche sédimentaire carbonée contenant 50% ou plus de carbonate dont la moitié au moins est sous forme de dolomite (Ca, Mg)(CO3)2 ; le terme de dolomie englobe en pratique les dolomies pures (90 à 100% de dolomite) et les dolomies calcarifères ou calcareuses (50 à 90% de dolomite).
Dans notre cas, la phase étrangère est présente à plus de 61% donc notre dolomie est très pauvre en carbonates.

I. Objet

II. Thermogravimétrie
1. Etude du sulfate de cuivre hydraté
2. Analyse de la dolomie

III. Dosages des éléments calcium et magnésium par spectrophotométrie d'absorption atomique
1. Préparation et analyse des solutions étalons
2. Analyse des deux graphiques de spectrophotométrie
3. Calcul des pourcentages de chacune de phases
4. Détermination de la valeur de x dans la formule de la dolomie CaCO3,xMgCO3

Extrait du document:

Le TP de l’étude de cette roche va se dérouler en deux étapes :
dans un premier temps l’analyse thermogravimétrique donnera le pourcentage massique en dioxyde de carbone ;
dans un second temps le dosage spectrophotométrique des éléments Mg et Ca donnera la valeur de x (quantité de MgCO3 dans la dolomie étudiée) et le pourcentage massique de la phase étrangère qui accompagne la dolomie.
En conclusion la constitution de la roche pourra être donné avec précision. Grâce à cette technique une relation entre la variation de masse Dm et la température permettra de repérer ou non le passage à un composé intermédiaire lors de la pyrolyse de la dolomie.
L’analyse thermique différentielle (ATD) opéré dans le même temps permet de déterminer l’enthalpie des transformations physico-chimiques subies par la dolomie.

Commentaires