Etude du rayonnement électromagnétique de la machine de Wimshurst TPE

Etude du rayonnement électromagnétique de la machine de Wimshurst
TPE qui se propose de déterminer la puissance moyenne de la machine de Wimshurst en modélisant la machine.
№ 30493 | 4,315 mots | 0 sources | 2014 | FR
Publié le févr. 20, 2014 in Physique , Sciences , Electronique
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La machine de Wimshurt est une machine électrostatique permettant d'émettre des étincelles par l'intermédiaire de condensateurs.
En utilisant cette machine comme support nous avons eu deux objectifs principaux:
=> A partir des étincelles émises nous avons cherché à mettre en place des méthodes d'analyse des données appropriées au calcul de deux grandeurs: la puissance de l'onde électromagnétique émise et la vitesse de la lumière.
=> Valider (ou non) ces méthodes par l'experimentation

1. La machine de Wimshurst : principe et modélisation
2. Quantification de la puissance et de l'énergie d'une étincelle
3. Mesure de la vitesse de la lumière

Extrait du document:

Nous nous proposons de calculer la vitesse de la lumière dans le vide grâce à la machine de Wimshurst.
Pour ce faire nous considérons la lumière sous la forme d'une onde électromagnétique ce déplaçant à la célérité c : lorsque l'étincelle ce forme la lumière émise ce propage exactement à la même vitesse que le champ électromagnétique qui la compose. C'est à partir de la détermination de la vitesse de propagation du champ magnétique que nous allons déterminer la célérité c.
Pour ce faire nous avons placé deux bobines espacées d'une distance connue précisément (19.55 ±0.05 m).
Puis nous avons émis une étincelle: le champ magnétique est capté par les bobines lors de son passage dans les bobines. En utilisant un même oscilloscope pour les deux bobines nous avons pu directement comparer la différence de temps correspondant à la réception du signal, et donc, de cette mesure, déterminer c.
  • Commentaire d'un extrait de l'acte II de la Machine Infernale de Jean Cocteau portant sur la rencontre entre Œdipe et le Sphinx.
    № 15996 | 1,360 mots | 1 source | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation portant sur le rôle du travail pour l'homme et sa crainte d'être remplacé par une machine.
    № 7898 | 3,470 mots | 0 sources | 2008 | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier
  • Analyse de la pièce « Müller Machines » écrite par Heiner Müller et mise en scène par Wilfried Wendling, se demandant quelles impressions la parole procure aux spectateurs.
    № 30094 | 1,000 mots | 0 sources | 2013 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires