Influence de l'ennoyage des mines de fer sur la qualité des eaux souterraines TPE by cedthemouche

Influence de l'ennoyage des mines de fer sur la qualité des eaux souterraines
Exposé portant sur l'abandon des mines de fer de la Lorraine et notamment sur la dégradation de la qualité des eaux souterraines. (pdf)
№ 11621 | 11,863 mots | 28 sources | 2009
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Lorsque l'activité minière s'est arrêtée, l'ensemble des systèmes indispensables au travail des mineurs sont coupés. Ainsi, l'alimentation artificiel et le renouvellement de l'air des galeries est arrêté, de même que l'exhaures. Ce n'est que depuis peu que l'on se penche sur les problèmes causés par cette interruption. En effet, l'arrêt total des eaux d'exhaures provoque un ennoyage des galeries. L'ensemble des mines formant un réseau de plus d'une centaine de millions de mètres cube, c'est une nappe gigantesque qui se forme au fur et à mesure dans les sous-sols. Ce nouveau réservoir continue cependant de servir de source d'eau douce pour les activités de surfaces.

I. Historique

II. Dégradation de la qualité des eaux souterraines

III. Conséquences sur les activités de surface

IV. Une longue rémission

Extrait du document:

Un phénomène était à craindre, car il s'était déjà produit dans de nombreuses autres régions du globe, notamment l'Argentine et le Brésil. En effet, lorsque l'on ferme des mines, les galeries alors ennoyées permettent la mise en solution d'espèces chimiques d'habitude fixées. C'est le cas de l'arsenic. En effet, l'arsenic est un élément qui est naturellement présent dans les roches qui composent les souterrains et il se retrouve notamment au sein des gisements de fer ou d'or (avec des quantités pouvant approcher en masse les 5 % d'arsenic). De cette façon, on peut observer lorsque les mines sont encore en activité des intoxications à l'arsenic. Il est donc bien évident qu'il était à craindre un relarguage massif de cette espèce d'une très forte capacité toxique. Cependant, ce phénomène n'est pas observé dans les mines de lorraine même s'il est vrai que certaines anomalies
ont été détectée. Cette observation peut s'expliquer par le fait que malgré une relativement grande proportion d'arsenic dans les roches de type pyrite, l'arsenic fixé reste ici sous une forme non disponible. En effet, le pH et l'absence de micro-organismes capables d'oxyder l'arsenic présent. De cette façon, c'est l'absence de réaction redox qui empêche l'arsenic présent dans certaines strates du sol de façon naturelle d'être relâché dans les eaux souterraines.

Commentaires