L'explosion de la centrale de Tchernobyl TPE by Sunkai

L'explosion de la centrale de Tchernobyl
TPE portant sur l'explosion d'un réacteur nucléaire de la centrale de Tchernobyl provoquant une véritable catastrophe sur le plan écologique, avec la dispersion de produits radioactifs dans de nombreux pays.
№ 5464 | 2,000 mots | 0 sources | 2008
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le réacteur de Tchernobyl appartient à la filière RMBK développée dans l'ancienne Union Soviétique et les pays d'Europe de l'est.
Il s'agit de réacteur à uranium enrichi, modéré au graphite qui présente des faiblesses, en particulier des instabilités de fonctionnement.
Ces instabilités ne sont cependant pas la cause première de cette catastrophe...

I. Histoire

II. Les unités de mesures

III. Les conséquences
A) La radioactivité
B) Le nuage radioactif
C) La faune et la flore
D) La population

Extrait du document:

C'est un essai de fonctionnement à faible puissance, insuffisamment préparé, qui conduit à l'accident : un mauvais contrôle de la réaction nucléaire entraîne une forte et involontaire augmentation de la puissance du réacteur, provoque un échauffement très rapide de l'eau contenue dans le réacteur et une détérioration du combustible.
Dès que les opérateurs s'en rendent compte, ils insèrent (trop brusquement) les barres de commandes qui avaient été trop extraites du cœur, ce qui augmente encore la puissance : étant devenu trop chaud, le coeur du réacteur nucléaire commença à fondre et à rejeter certains éléments radioactifs.
Ensuite la dalle d'étanchéité supérieure qui recouvre le réacteur, pesant 2 000 tonnes, a été projetée en l’air. Dans le cœur du réacteur, la température grimpa à plus de 1400C°. L'eau contenue dans le circuit de refroidissement se transforma avec la chaleur en dihydrogène et en dioxygène. L'hydrogène étant un gaz très explosif et l'oxygène favorisant la combustion, l'hydrogène provoqua la combustion du graphite contenu dans le cœur nucléaire, (le graphite servant à isoler l'uranium enrichi situé dans une enveloppe de zirconium), entraînant une ébullition généralisée et une nouvelle augmentation de puissance qui cause une deuxième explosion, qui fut des plus gigantesque ; elle dispersa des morceaux de la centrale et de combustibles radioactifs autour de celle-ci.
Le cœur de la centrale continuera pendant longtemps de brûler, tandis qu'augmentera la radioactivité dans l'atmosphère. Il aura donc fallu plusieurs erreurs humaines graves pour engendrer l'accident. Pour stopper le risque d'une contamination de la nappe phréatique par l'eau des piscines de refroidissement de la centrale, le sol fut gelé autour du réacteur par injection d'azote liquide...

Commentaires