La reconnaissance vocale TPE by tib'z

La reconnaissance vocale
TPE portant sur une technologie, de plus en plus évoluée au fil des années, et qui est à l'heure actuelle, l'exemple incontournable de dualité entre voix naturelle et voix numérisée par un mécanisme.
№ 4357 | 6,350 mots | 11 sources | 2006
Publié le mars 16, 2008 in Informatique , Ingénierie , Linguistique , Electronique
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis sa mise au point dans les années 50, le principe de la reconnaissance vocale n'a cessé d'évoluer, permettant au fil des années, son accessibilité à tous.
Le principe de fonctionnement de cette technologie repose sur deux grandes parties : la reconnaissance de la parole en continu qu'utilisent les logiciels de dictée, ainsi que la reconnaissance des mots isolés de plus en plus utilisée au quotidien, notamment dans le domaine de la téléphonie et des GPS.
La réception d'un son quelconque est suivie de sa conversion en données numériques puis de l'analyse des phonèmes.
Parmi les différentes possibilités sélectionnées par le système, la plus probable se voit retenue.

I. Historique

II. Principe de fonctionnement

1) Analyse phonétique et décodage
2) Reconnaissance des mots isolés
3) Reconnaissance de la parole en continue

III. Exemple d'applications

1) L'aéronautique et l'automobile
2) La domotique
3) La téléphonie
4) Naturally Speaking

Extrait du document:

«Sésame ouvre toi !» voici l'une des formules les plus mythiques des contes des «milles et une nuits». Cependant derrière cette phrase magique se cache un mécanisme scientifique complexe : la reconnaissance vocale.
Après l'automobile, la bureautique, même les téléphones portables sont actuellement équipés de ce système, le rendant accessibles à tous ; d'où notre intérêt pour ce sujet.
(...) Le but ultime poursuivi en reconnaissance de la parole est la communication en langage naturel avec une machine (ordinateur, robot,...). Déjà un peu avant 1950, l'analyse des signaux analogiques combinés avec une logique à seuil permettait l'identification de quelques mots prononcés isolement.
Deux décennies plus tard, la situation s'est grandement modifiée. D'une part les ordinateurs ont fait d'énormes progrès et sont déjà capables d'exécuter quelques dizaines de millions d'instructions par seconde. D'autre part les théories linguistiques ont montré que le langage parlé est une composition structurée d'un petit nombre d'unités de base; celles-ci peuvent en principe être identifiées par leurs caractéristiques acoustiques malgré des ambigüités évidentes liées à l'existence d'allophones...

Commentaires