Le héros dans le cinéma français TPE

Le héros dans le cinéma français
TPE s'appuyant sur six grands films afin de comprendre comment le héros de l'ombre masculin de la Seconde Guerre mondiale est représenté au cinéma français.
№ 30081 | 9,000 mots | 9 sources | 2012 | FR
Publié le sept. 30, 2013 in Cinéma , Histoire , Médias
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le héros de l'ombre masculin de la Seconde Guerre mondiale correspond bien à l'homme résistant sous l'Occupation. Le cinéma s'est emparé des souvenirs et des témoignages des Résistants pour représenter ces hommes de différentes manières. Ainsi, nous avons choisi six films sur lesquels nous appuyer pour décrire la représentation du Résistant en France pendant la Seconde Guerre mondiale. Nous nous sommes fondés sur des films essentiellement français, mais avons choisi un film américain pour avoir une approche étrangère du sujet. Les six films que nous avons sélectionnés sont La Bataille du Rail, à moitié documentaire, et Le Père Tranquille de René Clément, tous deux datant de 1946, le film américain Les Quatre Cavaliers de l'apocalypse (1962) de Vincente Minelli, L'Armée des ombres (1969) de Jean-Pierre Melville, le documentaire Le chagrin et la pitié (1969-1971) de Marcel Ophüls, et Le Train (1973) de Pierre Granier-Deferre.

I – Les héros de l'ombre
II – Leurs formes d'action
III – Les effets

Extrait du document:

Selon les films, le héros de l'ombre n'est pas représenté de la même manière. Les films français de l'immédiat après-guerre traitant de la Résistance tels que La Bataille du rail ou Le Père Tranquille, afin de favoriser la cohésion nationale, font l'éloge des Français ordinaires qui se sont engagés dans la Résistance. Si la présentation de personnes hors du commun est courante dans la presse écrite, surtout dans les récits et les témoignages, les films de fiction ne suivent alors pas cette tendance.

Commentaires