Les espèces invasives TPE

Les espèces invasives
TPE se demandant si les espèces invasives sont un danger pour la biodiversité.
№ 29303 | 2,885 mots | 13 sources | 2013 | FR
Publié le févr. 04, 2013 in Biologie , Sciences de l'Environnement , Géographie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Introduction :Ils n'ont pas formé, a priori, le dessein de dominer la Terre. Pourtant, les envahisseurs sont là. Ils prolifèrent en nombre toujours grandissant dans notre environnement, perturbant les écosystèmes, affectant l'économie, menaçant la santé publique. Et cela ne ferait que commencer...
Un cauchemar dans lequel les invasions se succèdent à un rythme sans cesse croissant, de manière incontrôlable. Ce cauchemar est rendu par l'homme chaque jour un peu plus réel en déplaçant en masse, volontairement ou involontairement, des milliers d'espèces de plantes, d'insectes, de poissons, de champignons ou d'oiseaux.
Les scientifiques considèrent que nous assistons aujourd'hui à un tournant historique, une transformation majeure dans la nature de la relation qu'entretiennent l'homme et les invasions biologiques. Par ailleurs, le contexte de la mondialisation a favorisé les échanges (fluviaux, aériens& terrestres) ce qui implique que les espèces prolifèrent de plus en plus et de pays en pays.

1. Des invasions différentes les unes des autres
2. Les espèces invasives, une réelle menace biologique ?
3. L'homme, une espèce invasive à part

Extrait du document:

Invasions directes dues à l'homme :Effectuées afin de relancer le commerce, améliorer la production ou bien remplacer une espèce en voie d'extinction ou disparue qui est nécessaire à la survie d'un environnement.
De la famille des Crassostrea gigas, l'huître japonaise été introduite dans les années1960 en France afin de pallier à l'effondrement des stocks d'autres espèces d'huîtres. Elle a également été introduite en Amérique du Nord au début du XXème siècle, en Europe dans les années 1970 et en Afrique du Sud en 2001.
Celle-ci a bien plus que remplacé les autres types d'huîtres présentes,l'huître japonaise, a littéralement envahie les littoraux français ; près de 1000 individus par mètre carré de rochers ont pu être découverts à certains endroits. La production française est d'environ 130 000 tonnes par année, dont 98% environ d'huître creuse(Crassostrea gigas), et 2% d'huître plate (Ostrea edulis). Soit 127 400 tonnes d'huîtres creuses et 2600 tonnes d'huîtres plates.

Commentaires