À la recherche du Mont Perdu... Travail de Recherche by Manounette

À la recherche du Mont Perdu...
Travail de recherche étudiant les caractéristiques du Mont Perdu et se demandant quelles sont les actions mises en place et les perspectives actuelles pour la préservation et la valorisation du Mont Perdu.
№ 24397 | 2,925 mots | 21 sources | 2011
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La légende raconte que les Pyrénées seraient le tombeau choisi par Hercule pour sa belle Pyrène, victime d'une mort cruelle. Leur fils, le serpent mythique Python, protège le tombeau de tout son corps, sa tête se trouvant à Gavarnie et sa queue atteignant le Pic du Midi. Loin de ce récit mythologique, la formation du massif pyrénéen débuta il y a 500 millions d'années, suite à la collision tectonique des plaques ibérique et d'Europe occidentale. Le 6 décembre 1997, le site “Pyrénées-Mont Perdu, pays de cirques et canyons” est reconnu par le Patrimoine mondial de l'UNESCO, au double titre de paysage naturel et culturel. Seuls 26 autres sites dans le monde jouissent de cette reconnaissance, parmi lesquels le Machu Pichu au Pérou ou le Parc Yellowstone aux États-Unis. Le Comité du Patrimoine Mondial a inscrit le site sur la base des critères iii, iv, v, vii et viii .

1-Géologie et endémisme
2-Ni France, ni Espagne: un « pays »
3-Le rôle des acteurs locaux: l'association Mont Perdu Patrimoine Mondial
4-Traditions et cultures montagnardes
5-Le Festival de Gavarnie, une menace pour le site ?
6-Perspectives pour la gestion, préservation et valorisation du Mont Perdu

Extrait du document:

Le Mont Perdu se moque bien de la frontière. Il est l'unique site classé patrimoine mondial au titre du paysage naturel et culturel à être transfrontalier. En effet, le site inscrit recouvre 30 639 hectares, dont près de 20 134 côté espagnol, autour du Parque Nacional de Ordesa y Monte Perdido, et 10 505 côté français, autour du Parc National des Pyrénées et du site de Gavarnie-Gèdre.

Commentaires