Capacités et volonté des pays d'Europe centrale et orientale candidats à l'Union européenne Travail de Recherche

Capacités et volonté des pays d'Europe centrale et orientale candidats à l'Union européenne
Travail de recherche se demandant si les pays qui sortent à peine du communisme sont aptes à intégrer l'Union européenne.
№ 30522 | 9,070 mots | 8 sources | 2014 | BF
Publié le févr. 28, 2014 in Sciences Politiques , Questions Européennes
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La construction européenne a déjà été jalonnée par plusieurs élargissements ; mais celui qui se dessine représente pour l'Union européenne un extraordinaire défi, à la fois par son ampleur et par sa dimension historique. En effet, il concerne en particulier dix pays d'Europe centrale et orientale, qui représentent plus de 100 millions d'habitants, et ont été politiquement et économiquement séparés de l'Europe occidentale par le communisme pendant un demi siècle. Ils appartiennent à trois ensembles géopolitiques : au centre, la Pologne, la Hongrie, la République tchèque et la Slovaquie, auxquels on peut ajouter la Slovénie ; au nord les Pays baltes, Estonie, Lettonie et Lituanie ; au sud, deux pays balkaniques, la Bulgarie et la Roumanie . Le processus de négociation a débuté le 31 mars 1998 à Bruxelles pour les cinq candidats jugés les plus avancés , et le 15 février 2000 pour les cinq autres. Alors que le processus d'élargissement prend une orientation de plus en plus concrète, le débat public sur l'élargissement n'a que peu évolué depuis les premiers pas entamés dès la chute du Bloc de l'Est, se limitant souvent à l'interrogation : quand et à quel prix ?

1. Comment évoluent les capacités et la volonté des pays candidats ?
2. Comment l'UE et ses pays membres peuvent-ils aider les candidats à améliorer leurs capacités et leur volonté ?

Extrait du document:

La sortie du communisme s'est effectuée avec difficulté, particulièrement dans les pays où le régime était resté le plus strict. D'un côté, les populations étaient impatientes de découvrir une vie nouvelle, et pensaient voir leur situation s'améliorer du jour au lendemain. De l'autre sont arrivés au pouvoir des héros de l'indépendance ou de la lutte contre le communisme (Lech Walesa en Pologne, Vitautas Landsbergis en Lituanie) qui, parfois en voulant être plus libéraux que leurs modèles occidentaux, n'ont pu où n'ont su réformer des économies et des États souvent en situation de déliquescence.

Commentaires