Cris d'outre tombe dans la poésie de Jacques Brel Travail de Recherche by ziellas

Cris d'outre tombe dans la poésie de Jacques Brel
Travail de recherche qui explore l'évocation du thème de la mort dans les chansons de Jacques Brel, à travers une analyse philosophique, textuelle et littéraire.
№ 7290 | 15,925 mots | 44 sources | 2008
Publié le juil. 20, 2008 in Littérature , Musique , Philosophie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans la poésie de Jacques Brel, le thème de la mort est l’un des plus récurrents. Brel chante sa propre mort pour l’exorciser. Ainsi, l’écriture poétique brélienne se lègue-t-elle la fonction d’une arme de lutte qui se bat en permanence contre le silence, d’autant plus qu’elle est destinée à être chantée, voire criée grâce au crescendo qui constitue l’essentiel de la chanson de Brel.
A travers ce cri, il apparaît donc une révolte mettant en face-à-face le poète et sa propre mort dans une relation d’intimité. Cette révolte s’exprime à travers un corpus de vingt-deux chansons étudiées essentiellement. D’autres poèmes cités en guise de rapprochement, ne font pas pour autant l’objet d’une étude approfondie.
Ainsi, cette étude analyse dans ce travail à structure binaire, la face terrible de la mort qui attaque le poète d’une manière constante d’une part, et le mouvement rebelle du poète qui prend la relève pour agresser son ennemie à son tour, d’autre part.
En synthèse, ce document tente de mettre en évidence le fait que malgré la victoire apparente de la mort dont l’emprise inévitable finit par "fermer le temps qui passe", la poésie possède toutefois le don magique de la transcender en dépassant les chaînes de la temporalité.

I/ La menace de la mort
1. Une fatalité inévitable
2. Une figuration hostile

II/ La révolte du poète
1. La mort apprivoisée
2. La mort défiée

Extrait du document:

Attribuer à la mort la qualité de la menace est l’évidence même si nous considérons que cette force suprême risque de porter atteinte à ce qui constitue pour l’homme son bien le plus précieux. Mais ce qui fait l’originalité de cette puissance effrayante dans la poésie brélienne, c’est qu’elle établit avec le poète une relation si intime tel qu’il lui est désormais impossible de lui échapper. Cette mort apparaît donc premièrement sous son aspect de fatum inéluctable : de son regard majestueux, elle veille inlassablement sur le poète si bien qu’elle détermine le cours de son existence et que, quoiqu’il essaie d’échapper aux chaînes qu’elle lui inflige, il ne fait qu’accomplir sa volonté. Cette mort s’insinue ensuite dans l’espace même de la progression du poète : se rendant plus proche de lui, elle adopte alors des figures multiples pour mieux l’agresser. Sous les apparences artificieusement charmantes de l’amante, elle transforme sa vie en un univers tellement macabre que même les objets familiers revêtent l’image hideuse de la fin dernière ; plus cruelle, elle endosse par la suite la figure d’une sorcière moqueuse et vengeresse inspirant au poète angoisse et frustration.
  • Commentaire de la déclaration de politique générale de Jacques Chirac, du 9 avril 1986 se demandant en quoi consiste cette rupture économique libérale que propose cet homme politique.
    № 20817 | 3,020 mots | 4 sources | 2010 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation sur les fonctions de la poésie et surtout sur la notion d'utilité. Cette dissertation répond à la problématique : la poésie peut-elle prétendre être utile à quelque chose?
    № 22 | 1,000 mots | 0 sources | 2007 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation expliquant pourquoi l'insertion des pays émergents dans la globalisation financière est à l'origine des crises majeures qu'ils ont subies.
    № 16047 | 1,950 mots | 0 sources | 2010 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires