"Du contrat social" de Jean-Jacques Rousseau Travail de Recherche by cedclou

"Du contrat social" de Jean-Jacques Rousseau
Travail de recherche qui se veut être une synthèse des idées élaborées par Jean-Jacques Rousseau dans son œuvre, mais également une réflexion sur les propositions de l’auteur dans ce texte.
№ 5434 | 3,460 mots | 0 sources | 2002
Publié le mai 04, 2008 in Philosophie , Sciences Politiques
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le document se concentre plus précisément sur la vision qu’a l’homme du passage de l’état de nature à l’état civil.
En effet, l’état de nature et son évolution semble être le point de départ du contrat social.
C’est pour cette raison qu’il en est d’abord question ici et qu’ensuite cette étude tente de définir le pacte social tel qu’il est présenté par l’auteur.

1. L’état de nature chez Rousseau
2. Le pacte
3. Analyse supplémentaire

Extrait du document:

Avant la formation des sociétés humaines regroupées en clans, en tribus, en cités, en royaumes ou en républiques, l’humanité se trouvait incontestablement libre et sans aucune contrainte. Pour Rousseau, l’état de nature signifie véritablement l’absence de toute organisation civile dans le but de former une société dans laquelle la hiérarchie est définie. La plus ancienne de toutes les sociétés et la seule naturelle est celle de la famille. Mais selon Rousseau, dès que la survie des enfants ne répond plus des parents (Rousseau dirait du père), cette société n’est plus valide.
Cependant, pour expliquer pourquoi cette première société se maintient malgré cela, Rousseau explique que les conventions entre ses membres sont les seuls liens qui maintiennent l’autorité familiale.
  • Fiche de lecture de l'ouvrage « Narcisse », de Jean-Jacques Rousseau se demandant si le rétablissement des sciences et des arts a contribué à épurer les mœurs.
    № 25031 | 1,135 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire d'un extrait "Du contrat social" de Rousseau, traitant du droit du plus fort, et exposant que la seule forme de pouvoir politique légitime est celui qui trouve son fondement dans la volonté du peuple.
    № 2886 | 2,400 mots | 0 sources | 2006 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire du chapitre 3 nommé « Division des gouvernements » issu de l'ouvrage « Contrat social », de Jean-Jacques Rousseau se demandant pourquoi la loi du plus fort est illégitime comme base d'un État.
    № 28569 | 2,145 mots | 0 sources | 2006 | FR | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires