Écoféminisme et développement durable Travail de Recherche by oums

Écoféminisme et développement durable
Travail de recherche qui a pour but de dégager la spécificité du rapport des femmes à l’environnement.
№ 6153 | 5,860 mots | 15 sources | 2007
Publié le juin 03, 2008 in Sciences de l'Environnement , Sociologie , Ecologie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’enjeu de ce travail est de montrer à travers les approches écoféministes que la dégradation de l’environnement et les problèmes liés à la mondialisation trouvent leur origine dans le système-monde capitaliste patriarcal et le rapport de l’homme à la nature.
Les politiques environnementales et de développement restent imprégnées des présupposés politiques et économiques dominants, et ne contribuent pas à l’émancipation des femmes concernées.
À travers des études de cas, cette étude dégage la spécificité du rapport des femmes à l’environnement pour défendre la thèse selon laquelle elles sont dans une position plus pertinente pour initier une nouvelle approche visant la protection de l’environnement et le développement durable.

I. Le mouvement écoféministe
1. L’écoféminisme : théories et concepts
2. La critique écoféministe de la modernité : Rréductionisme, violence et pouvoir de la science

II. Critique de la gouvernance environnementale globale
1. Les écoféministes et la critique de la mondialisation économique : Le système mondial capitaliste patriarcal
2. Le régime agro-alimentaire global contre les femmes du tiers-monde
3. La conservation de la biodiversité et la pensée écoféministe


Extrait du document:

À l’heure actuelle, la dégradation de l’environnement s’accélère, sous fond de guerres, de catastrophes humanitaires, et d’accroissement de la paupérisation des couches et pays les plus défavorisés. Au Sommet de la Terre de Rio sur l’environnement (1992), la question du développement économique et celle de la préservation de l’environnement furent abordées conjointement et considérées pour la première fois comme interdépendantes. Mais, pour résoudre un problème, il faut d’abord en identifier la qualité ainsi que la source. Le mode de production capitaliste, la mondialisation économique, l’histoire de la colonisation, l’absence de règles coercitives forçant au respect de l’environnement sont autant de coupables ciblés par les activistes militants pour l’avènement d’un nouvel ordre économique mondial axé sur le développement durable.

Commentaires