Entre préservation de l'environnement et développement touristique, la démarche Natura 2000 en question Travail de Recherche by Darvadouille

Entre préservation de l'environnement et développement touristique, la démarche Natura 2000 en question
Travail de recherche se demandant en quoi la mise en place d'un réseau écologique Natura 2000 peut avoir des incidences directes sur la pratique du tourisme. (pdf)
№ 28938 | 6,960 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le oct. 23, 2012 in Droit , Tourisme , Ecologie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'Europe possède une variété de climats, de paysages et de cultures qui induit une très
grande diversité biologique. Il semble essentiel de maintenir cette biodiversité tout en tenant compte des activités sociales, économiques, culturelles et régionales des sites.
Ainsi, l'union européenne cherche à assurer la biodiversité par la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et flore sauvages sur le territoire des États membres. Un réseau écologique de zones spéciales protégées, dénommé « Natura 2000 », est créé à cet effet.D'autres activités prévues dans les domaines du contrôle et de la surveillance, de la réintroduction d'espèces indigènes, de l'introduction d'espèces non indigènes, de la recherche et de l'éducation, apportent cohérence à ce réseau.

1. Natura 2000 : un réseau écologique européen
2. Natura 2000 et activité touristique
3. Un modèle en la matière, les Monts d'Arrée

Extrait du document:

Certains continue à penser que la mise en place de ces sites de protection et de ces
nouvelles mesures constitue un réel frein au développement et qu'il est impossible de faire quoi que ce soit sur les territoires concernés.
Pourtant, le réseau Natura 2000 a pour objet de concilier les exigences écologiques des habitats naturels et des espèces avec les activités économiques, sociales et culturelles qui s'exercent sur les territoires et avec les particularités régionales et locales (article L.414-1 du code de l'environnement). L'objectif n'est donc pas de faire de ces sites des "sanctuaires de nature" où un règlement fixerait une fois pour toutes des prescriptions et où toute activité humaine serait proscrite. Au contraire, la conservation de la diversité biologique est très souvent liée à l'action de l'homme, spécialement dans les zones de cultures et d'élevage traditionnel.

Commentaires