Et si l'Ouzbékistan passait au coton biologique et équitable ? Travail de Recherche

Et si l'Ouzbékistan passait au coton biologique et équitable ?
Travail de recherche qui cherche à savoir à quel prix l'Ouzbékistan a fini par s'imposer comme second exportateur mondial de coton.
№ 24449 | 2,470 mots | 14 sources | 2011
Publié le mai 20, 2011 in Commerce , Économie , Géographie , Sciences Politiques
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La graine de coton produit une fibre végétale, généralement utilisée pour fabriquer des tissus, l'utilisation textile de la fibre de coton est née dans les plus anciennes civilisations. Jusqu'au XVIIIe siècle, les manufactures européennes filaient principalement le lin et la laine, le coton était une fibre rare telle que la soie. Au début du XIXe siècle les solutions techniques pour égrainer le coton de façon industrielle et les filatures modernes se développent, le coton est alors cultivé dans le sud des États-Unis dans des plantations « utilisant » des esclaves.
Nous tenterons, à travers cette monographie, de présenter les enjeux et conséquences environnementaux, sociaux et économiques de cette situation hypothétique. Dans un premier temps, nous présenterons le contexte actuel en présentant les enjeux et les conséquences de la culture du coton en Ouzbékistan, et dans un second temps, nous proposerons les conséquences de la production du coton en Ouzbékistan.

Extrait du document:

L'utilisation du lac pour le développement de l'agriculture irriguée a également aggravé la pollution des ressources en eau potable de l'Ouzbékistan. Le sol Ouzbek est très salé, pour cultiver le coton il faut laver le sol deux fois et abreuver le cotonnier quatre fois, de 10.000 à 12.000m3 d'eau par hectare sont nécessaire. De plus, l'utilisation non contrôlée de nombreux engrais, pesticides et herbicides. Aujourd'hui encore, 1 000 tonnes de pesticides, interdits ailleurs, subsistent dans la région provoquant des catastrophes sanitaires telles que la présence de résidus de pesticide dans le lait maternel. La population de la région connaît des problèmes de santé très importants. On assiste à une augmentation effrayante des malformations congénitales, des cancers, des maladies infantiles, des maladies du foie et des reins, etc.

Commentaires