Immobilier et développement durable Travail de Recherche by Pintade

Immobilier et développement durable
Exposé relatif à l'insertion de la notion de développement durable à l'immobilier.
№ 1590 | 4,626 mots | 7 sources | 2007
Publié le oct. 29, 2007 in Sciences de l'Environnement , Droit , Gestion
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'immobilier se définit comme ce qui est relatif aux immeubles, c'est-à-dire aux bâtiments implantés dans le sol. Il est nécessaire de préciser que l'incorporation du principe de développement durable à l'immobilier, intéresse aussi bien l'aménagement du territoire que l'immeuble en lui-même, tant au stade de sa construction que durant la vie des futurs accédants en son sein.
Plusieurs types de politiques relatives à l'immobilier durable sont donc mises en oeuvre, pour chaque stade de la vie d'un immeuble. Ces politiques intéressent et sensibilisent tant les pouvoirs publics, que les citoyens, mais aussi les constructeurs et promoteurs. Il convient donc de s'interroger sur l'opportunité et la possibilité de développer de telles politiques, malgré les divers conflits d'intérêts pouvant exister entre les différentes parties.

I. La nécessité d'intégrer le concept de développement durable à l'immobilier

A. Une prise de conscience justifiée par l'égoïsme des générations précédentes
1. Des chiffres préoccupants
2. La prise de conscience de l'impact de l'immobilier sur l'environnement

B. L'abondance législative en matière d'environnement, preuve de l'inquiétude des pouvoirs publics
1. La recherche d'un aménagement durable du territoire
2. L'incitation à construire durablement et à vivre écologiquement

II. L'immobilier durable, un challenge utopique pour les générations présentes

A. Difficultés résultant de la conciliation de l'immobilier et du développement durable
1. Echec et conséquences des lois d'urbanisme
2. Les nouveaux moyens à mettre en oeuvre pour un immobilier durable

B. Le coût d'un immobilier durable
1. Une perte financière sur le court terme dissuasive
2. Les conséquences économiques et sociales d'un immobilier durable

Extrait du document:

Aujourd'hui, en France, la consommation d'énergie des bâtiments est excessive: elle aurait augmenté de 30% au cours des trente dernières années. Les bâtiments sont responsables de 20% des émissions de dioxyde de carbone et sont à l'origine de près de 45% de la consommation d'énergie de la France. Concernant le seul secteur résidentiel, selon le Livre blanc sur l'énergie de 2003, il consommerait 29% des énergies de notre pays, ce qui n'est pas négligeable lorsque l'on compare ce chiffre aux 40% de consommation du secteur tertiaire et aux 16% du secteur industriel. L'idée selon laquelle les industriels sont de loin les plus grands consommateurs d'énergie est donc erronée. Depuis 20 ans, la consommation d'énergie du secteur résidentiel a progressé de 1,4% par an. En outre, 75% de la consommation de ce secteur est due au chauffage. Toutefois, la réglementation a permis de réduire d'environ 50% les besoins de chauffage des constructions neuves. Concernant les bâtiments existants, des travaux importants ont été réalisés en matière d'amélioration thermique.

Commentaires