Introduction à la psychologie du développement Travail de Recherche by czeghlam

Introduction à la psychologie du développement
Notes de recherche sur les stades de développement d'un bébé, d'après les travaux du biologiste et psychologue suisse Jean Piaget.
№ 1166 | 1,250 mots | 0 sources | 2004
Publié le sept. 02, 2007 in Sciences de l'Education , Psychologie , Epistémologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Jean Piaget étudie le développement de l'intelligence au cours de l'enfance. Ses recherches sont le principal cadre théorique, la base de l'épistémologie génétique. L'étude traite de cette théorie ainsi que des principes fondamentaux d'assimilation et d'accomodation. Ce document est aussi une analyse des quatres grands stades de l'évolution de l'intelligence et descriptif des différents paradigmes existant en psychologie développementale.

Extrait du document:

La théorie piagétienne décrit 4 grands stades dans la construction de l’intelligence (le sensorimoteur, le pré opératoire, l’opératoire concret et l’opératoire formel).
Le premier stade est composé de 6 sous stades :
1. exercice des réflexes de la naissance à un mois : Le développement résulte des processus d’assimilation et d’accommodation mais les schèmes doivent être disponibles dès le début de la vie, on parle de réflexes néonataux.
2. stade de réactions circulaires primaires de 1 à 4 mois : Le bébé reproduit en boucle de manière répétée une structure d’action. Il peut observer de nouvelles choses. Les schèmes se placent sous le contrôle du bébé et les actions ne sont exercées que sur son corps.
3. réactions circulaires secondaires de 4 à 8 mois : C’est la même chose que précédemment sauf que l’enfant s’intéresse à autre chose que son corps. Il a des réactions répétitives mais qui sont découvertes par hasard.
4. coordination intentionnelle des réactions circulaires secondaires de 8 à 12 mois : Piaget y situe la conduite intelligente (c'est-à-dire témoignant d’une intention). L’intentionnalité apparaît, but qu’il souhaite atteindre et il y met les moyens. Il y a alors une coordination des schèmes (par exemple, il écarte des obstacles pour atteindre son but).
5. réaction circulaires tertiaires de 12 à 18 mois : L’enfant n’a pas de but particulier, il procède à de l’expérimentation. Il exerce des actions répétées mais il y a une variation des paramètres pour voir différents résultats.

Commentaires