Jean Ferrat Travail de Recherche by sulphurea

Jean Ferrat
Travail de recherche portant sur l'itinéraire du poète et chanteur français engagé Jean Ferrat.
№ 28699 | 2,590 mots | 4 sources | 2012 | BE
Publié le août 24, 2012 in Musique
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Il nous chantait, les yeux dans les yeux, des romances tendres ou des chants de combattant et sa voix nous touchaient au cœur. Il nous parlait de ce qu'il y avait de meilleur en nous, de nos sentiments les plus profonds : il disait l'amitié, l'amour, la fraternité, la beauté du monde, l'éblouissement des matins clairs et la simplicité du pain partagé. Par-dessus tout, il chantait la liberté. Et la colère aussi, la sainte colère devant l'injustice des puissants et la souffrance des opprimés. Il portait comme personne le « joli nom de Camarade ». Le Camarade Jean. Il chantait, et la France profonde vibrait : parcours emblématique de Jean Ferrat.

1. Nul ne guérit de son enfance
2. Je ne chante pas pour passer le temps
3. Le fantôme de la télévision
4. Aimer à perdre la raison…

Extrait du document:

Jean Ferrat est adulé par le public, mais il est aussi très souvent malmené par les médias, surtout la télévision. En effet, à plusieurs reprises, on a censuré ce poète de la chanson. Ses passages houleux à l'écran ne se comptent plus. Dès ses premiers succès, certains de ses titres sont « déconseillés » par la direction de la télévision d'État. C'est le cas de Nuit et brouillard – évocation à la fois poétique et militante des massacres en masse de civils par les nazis – qui sort en pleine période de réconciliation entre la France et l'Allemagne. Le pouvoir gaulliste la trouve inopportune et tente de l'interdire sur toutes les ondes.

Commentaires