L'angoisse au cinéma Travail de Recherche

L'angoisse au cinéma
Travail de recherche portant sur l'angoisse dans les différents arts, notamment au cinéma avec le film"Mulholande Drive" de David Lynch ainsi que sur les écrits de Sigmund Freud.
№ 28112 | 3,220 mots | 1 source | 2012
Publié le mars 25, 2012 in Cinéma , Philosophie , Psychologie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Il peut arriver à chacun d'entre nous de se retrouver avec une sensation étrange et sans raison apparente, une sensation qui nous serre le ventre, qui fait s'emballer notre cœur et qui nous plonge dans un flot d'idées noires, de plus cette sensation inconnue peut nous frapper à n'importe quel moment, elle se nomme l'angoisse. Notre étude tentera de définir cette sensation étrange en y ajoutant une explication si possible. Dans ce dessein, nous nous baserons sur certains écrits de Sigmund Freud qui décrivent les différentes formes de l'angoisse. Ce dernier, adepte de la psychanalyse, nous amènera aux souvenirs faisant partie de notre enfance. Cette thèse, qui est celle du refoulement, abordera ce que Freud nomme « Das Unheimliche » dans sa langue natale et qui se traduit difficilement en Français par « l'inquiétante étrangeté ». Cette sensation mystérieuse peut prendre forme visuellement : Par exemple imaginons une personne dotée de doigts tout à fait normaux, qui, un beau jour en les regardant, va les trouver différents, plus longs, plus gros, comme si ce n'étaient plus les doigts qu'elle avait connus durant toute sa vie. Lui vient alors cette sensation d'étrangeté, cette sensation de changement d'elle-même. Une chose familière qui devient étrangère est une sensation d'autant plus forte. Nous analyserons ensuite plusieurs œuvres pour essayer d'y voir les différentes interprétations des artistes. L'étude s'attardera sur un cinéaste qui maîtrise bien cet univers de l'étrange : David Lynch. À travers ses œuvres, on a pu voir le thème de l'angoisse dans le milieu du rêve ainsi que l'interprétation qu'il fait du « Unheimliche ».
Dans un premier temps, nous étudierons l'angoisse au sens large en essayant de la définir et d'y inclure son interprétation dans les différents arts. Dans un second temps, nous étudierons en détail l'œuvre de David Lynch Mulholland Drive, en tentant d'en expliquer le sens et le déroulement de l'histoire. Enfin, nous nous baserons sur une scène clef de ce film, que nous détaillerons.

Extrait du document:

L'étymologie latine de la notion d'angoisse signifie « étroit » ou encore « serré ». En ancien français cela signifiait un malaise physique, avec une dimension de crainte qui est ressentie par une chose qui nous serre le ventre. Dans la psychanalyse, notamment avec Freud, on peut distinguer trois affects : l'angoisse, la peur et l'effroi. On peut distinguer ces trois états de la façon suivante : la peur nous renvoie à un état nous faisant penser à quelque chose qui nous fait peur, alors que l'effroi est cet état qui survient quand on tombe dans une situation dangereuse sans y être préparé. L'angoisse a pour fonction de nous préparer à ce danger, c'est une attente au danger. L'angoisse nous protège de l'effroi.

Commentaires