L'énergie éolienne en France Travail de Recherche

L'énergie éolienne en France
Travail de recherche se demandant, sur le plan de l'aménagement, quelles ont été les logiques de répartition du parc éolien sur l'ensemble du territoire français et quels sont leurs impacts sur les activités économiques des territoires.
№ 22477 | 5,385 mots | 7 sources | 2011
Publié le févr. 04, 2011 in Économie , Sciences de l'Environnement , Géographie , Ecologie
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis la fin des années 1990, des rapports alarmistes de scientifiques relayés par la presse mondiale font régulièrement vibrer la caisse de résonance médiatique : avec l'augmentation des besoins mondiaux en énergie, il faut trouver des alternatives aux énergies fossiles périssables et dommageables pour l'environnement. Depuis, les questions environnementales ont pris une large place au cœur des débats politiques et aujourd'hui, une grande majorité de la communauté internationale a pris conscience qu'il fallait changer les politiques énergétiques des États en vue d'un développement durable respectueux de l'environnement. Pour y parvenir, les pouvoirs publics dans le monde entier et notamment dans l'Union Européenne, ont œuvré afin d'augmenter par exemple la part des énergies renouvelables dans leurs bilans énergétiques. Parmi ces énergies renouvelables, certains ont opté pour le développement de leur parc éolien.

I) Le potentiel encore inexploité du territoire français : héritage du paysage et des activités économiques denses
II) Les impacts sur les activités économiques
III) Certains obstacles à l'aménagement de parcs persistent…

Extrait du document:

Car les éoliennes, bien que valeurs sures de la production d'électricité, produisent parfois de manière irrégulière ou non conforme aux attentes des consommateurs. Lorsque le vent est faible et que les éoliennes produisent peu, les fournisseurs, pour subvenir à la demande des consommateurs, doivent recourir aux sources d'énergie traditionnelles (notamment le gaz, le pétrole) qui rejettent de fortes doses de gaz à effet de serre.

Commentaires