L'évolution du spectre biologique en fonction de l'altitude Travail de Recherche by historicus

L'évolution du spectre biologique en fonction de l'altitude
Etude biogéographique de la végétation de type toundra.
№ 3445 | 1,080 mots | 6 sources | 2008
Publié le févr. 13, 2008 in Biologie , Sciences de l'Environnement , Géographie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le spectre biologique évolue avec l’altitude en se déséquilibrant depuis l’étage collinéen jusqu’à l’étage alpin où il constitue une formation végétale de type toundra semblable à celle que l’on peut trouver dans le domaine arctique. Il existe donc de nombreuses parentés climatiques et biologiques entre l’étage alpin et les zones de toundras arctiques : de nombreuses plantes dites arctico-alpines se retrouvent à la fois dans l’étage alpin des montagnes tempérées de l’Europe et dans les toundras arctiques.

I. Les différents types biologiques
A) Qu’est ce que le type biologique ?
B) La classification de Raunkiaer (1934)
C) Les types biologique et leurs sous ensembles

II. Le spectre biologique et son évolution en fonction de l’altitude dans le cas du Massif de la Bernia (Alpes italiennes)

A) Localisation et présentation du cadre topo-climatique
B) Analyse de l’évolution du spectre biologique de l’altitude
C) Commentaire biogéographique

Extrait du document:

Le spectre biologique à tendance à se déséquilibrer et se simplifier sous l’effet de l’altitude car l’augmentation de celle-ci induit une baisse des températures. Or la température est le facteur qui conditionne directement la physiologie et la biologie des végétaux. Ainsi la baisse des températures selon un gradient thermique de 0,7°C/ 100 m provoque la disparition de certains types biologiques et renforce la présence d’autres types contribuant ainsi à un étagement de la végétation.
Vers 1000 m d’altitude le spectre est le plus équilibré. La présence de thérophytes montrent que les conditions climatiques ne constituent pas une contrainte pour les végétaux. En outre, l’étage collinéen se caractérise par la présence d’herbacées (essentiellement hémicryptophytes et thérophytes) qui constituent une formation dense : la prairie. On note également que les phanérophytes correspondent à une forêt caducifoliée (hêtres) mais qui, passé 1000 m d’altitude, va de plus en plus avoir tendance à devenir résineuse (conifères).
  • Exposé qui s'intéresse à l'organisation et à la gestion d'une fonction d’audit interne ainsi qu'au budget et moyens dont elle bénéficie.
    № 4248 | 1,580 mots | 0 sources | 2007 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé portant sur la Protection Biologique Intégrée (PBI) qui permet de préserver les cultures des ravageurs en privilégiant la lutte biologique.
    № 18257 | 1,295 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé portant sur le métier de chef de produit, les tâches et activités de cette fonction.
    № 11173 | 1,755 mots | 6 sources | 2009 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires