L'objectivité des médias Travail de Recherche

L'objectivité des médias
Notes de recherche portant sur l'objectivité des médias dans la vie politique. Cette objectivité relève-t-elle du mythe ou de la réalité ?
№ 3014 | 775 mots | 0 sources | 2006
Publié le févr. 02, 2008 in Communication , Sociologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les médias, parce qu’ils nous informent et contribuent à la formation de l’opinion publique, font partie intégrante de la vie politique, au point les qualifie aux Etats-Unis de ‘quatrième pouvoir’. L’objectivité des médias, entendue comme leur capacité à décrire la vie politique conformément à la réalité, apparaît comme une condition du bon fonctionnement de la vie démocratique. Toutefois, il est possible que, mus par la logique du profit et la recherche d’audience, les médias s’occupent davantage de nous émouvoir et de nous divertir, que de nous informer.
Les médias sont-ils objectifs dans leur traitement de la vie politique ?

I/ Des lois et pratiques garantissent apparemment l’objectivité des médias …

A) La protection par des textes de loi
B) L’affirmation par un ensemble de pratiques

II/ … Mais celle-ci relève plus du mythe

A) Des limites intrinsèques à l’objectivité des médias
B) La logique de l’offre
C) Les dérives professionnelles


Extrait du document:

L’article 11 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 protège la liberté d’expression et garantit à tous la possibilité de ‘parler, écrire, imprimer librement’. La liberté de la presse est une condition nécessaire à son objectivité, mais parce-qu’elle autorise aussi bien son objectivité que sa subjectivité, n’est pas une condition suffisante.
La loi du 29 juillet 1981 accorde à tous un droit de réponse s’il est désigné dans un article de presse.
La loi Léotard (1986) confère au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) le rôle d’assurer l’impartialité du débat politique : le CSA veille à l’égalité du temps de parole des formations politiques, et notamment des candidats en période électorale.
Il veille au respect du pluralisme politique et syndical.
En cas de non-respect de ces principes, le CSA peut avoir recours à des sanctions administratives.

Commentaires