L'œuvre d'art et l'inachevé Travail de Recherche by Prescillia

L'œuvre d'art et l'inachevé
Travail de recherche se demandant si le caractère inachevé d'une œuvre renvoie à une imperfectibilité de cette dernière.
№ 29214 | 3,850 mots | 6 sources | 2012 | FR
Publié le janv. 23, 2013 in Philosophie , Arts , Histoire de l'Art
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

De tous temps, l'art occupe les esprits, fascine, attire, étonne et terrifie. De tous temps, les artistes s'attachent à l'espoir de conquérir le monde de l'art ainsi que le public d'amateurs, bien que ces deux entités présentent des critères et réceptions différents. Ainsi, une œuvre d'art serait un tout cohérent obéissant à un ensemble subtil de règles produit par un génie et procurant un certain type de plaisir. Non seulement ces règles différent selon les mondes (professionnels ou amateurs), mais elles ne sont pas définies à l'image d'une grammaire stricte. Alors que le génie propre à l'artiste et le plaisir procuré par le public interviennent dans une tentative de définition, la cohérence supposée de l'œuvre crée des objections. Dès lors, que peut-on dire des œuvres inachevées ?

1-L'inachevé à l'état d'ébauche
2-De l'œuvre inachevée comme proposition artistique
3-De l'inachèvement symbolique ou les intentions de l'artiste
4-L'œuvre inachevée comme véritable œuvre d'art

Extrait du document:

L'inachèvement d'une œuvre met en exergue, d'une part, la réception du spectateur dans la mesure où, sans lui, l'œuvre n'existerait pas. En effet, l'œuvre inachevée a besoin, plus que l'œuvre achevée, de la participation du public pour s'inscrire dans une continuité. D'autre part, l'inachèvement suppose une complicité entre l'artiste et le public, né de l'imagination à laquelle le spectateur ou le lecteur a recours afin d'accéder à l'œuvre. En d'autres termes, l'œuvre inachevée, en ne proposant pas de fin, laisse ouvert le champ des possibles de manière à ce que le spectateur se l'approprie.

Commentaires