La Côte Basque Travail de Recherche by kasunda

La Côte Basque
Travail de recherche portant sur l'étude des déformations géologiques au niveau du Pays Basque, suite à la collision entre la plaque européenne et la plaque ibérique.
№ 3269 | 2,665 mots | 0 sources | 2007
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce rapport s’intéresse à la zone Nord-Pyrénéenne, la sortie se déroulant sur la côte Basque.
On dénombre en effet de nombreux affleurements de flyschs, accessibles aux géologues. Ce sont des terrains sédimentaires, avec alternance de couches calcaires et de marnes, qui se sont déposés au fond des bassins en pull-appart durant le Crétacé supérieur, quand le Golfe de Gascogne était ouvert.
Au Tertiaire, alors que les plaques ibérique et européenne subissent un mouvement de convergence, les flyschs se retrouvent déformés, plissés et faillés.
C’est l’étude de ces déformations, au niveau du Pays Basque, qui va nous permettre de reconstruire l’histoire de la collision entre les deux plaques, et d’expliquer la formation des différents affleurements.

I. Introduction

II. Affleurements

1) La Crique des Motels Basques
2) Les Viviers Basques
3) Lafiténia
4) Guéthary

III. Interprétation générale

IV. Conclusion

Extrait du document:

Les Pyrénées sont une chaîne de montagne constituée de 3 zones qui se sont mises en place à la suite de la collision entre la plaque Européenne et la plaque Ibérique. On distingue une zone primaire axiale, composée de roches magmatiques et métamorphiques, ayant subies une orogenèse hercynienne et pyrénéenne. Elle est bordée par 2 autres zones du Secondaire, principalement calcaire, plissées et fracturées : la zone Nord Pyrénéenne et la zone Sud Pyrénéenne.
(...) La Crique des Motels Basques. Située au nord de Saint Jean de Luz, la Crique des Motels sont composés de sept plis que l’on peut aisément voir à l’aide du panorama, et qui sont déversés vers le Nord-Ouest, avec une orientation NO-SE. Nous pouvons aussi observer que ce flysch renferme des accidents siliceux. Ici, nous étudierons trois de ces plis, à savoir P1, P2, P3. Au niveau de la pointe, P2 disparaît, et les angles deviennent plus grands, et les charnières sont absentes. Le pli passe de cylindrique à conique. La terminaison disparaît à certains endroits.
- Pli 1: Sur le terrain, on peut voir que le pli a tendance à devenir conique, alors qu’il est au départ de type cylindrique. Cette constatation est permise grâce à l’observation des lignes de grandes pentes. En effet, plus l’on s’approche de cette ligne et plus l’on est parallèle à l’axe du pli. On constate que les grains fins sont situés à la base du plissement. On est donc en présence d’une polarité normale. La courbure du pli étant vers le haut, on peut en déduire que le pli est antiforme. Associée à la polarité, cette forme nous permet de dire que le pli 1 est un anticlinal.

Commentaires